Formule 1 : le Grand Prix de France vit-il ses derniers jours au Castellet ?

Si vous êtes en vacances dans le Var, du côté du Castellet, ce ne sont pas les cigales que vous entendrez ce week-end, mais le bruit des moteurs. Le Grand Prix de France revient et promet beaucoup. D'abord, l'enjeu sportif de cette course mythique de Formule 1 avec le duel attendu entre Red Bull et Ferrari. Mais il y a aussi l'avenir du Grand Prix en lui-même, qui est dans tous les esprits. Cette année, c'est peut-être le dernier rendez-vous des pilotes au Castellet. Le mythique circuit Paul-Ricard ne reverra peut-être pas la F1 de sitôt. Dans le paddock, on ne parle que de ça.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

À la fin de la saison, le contrat entre la Fédération internationale d'automobile, la FIA, et le circuit Paul-Ricard est terminé. Pour l'instant, il n'est pas renouvelé. Sur le circuit, on s'inquiète que cette course mythique de mi-saison disparaisse, tout simplement. Et en premier lieu, les deux pilotes français, Esteban Ocon et Pierre Gasly, ravis forcément de courir à domicile.

"Je suis patriote et je défendrai toujours au maximum le Grand Prix", dit Pierre Gasly de l'écurie Alpha Tauri . "Personnellement, c'est un Grand Prix qui apporte des émotions comme nulle part ailleurs. Donc, je ferai toujours le maximum de mon côté pour le garder", assure-t-il.

200.000 spectateurs attendus

Cette année, pour la première fois, les tribunes afficheront complet, et 200.000 spectateurs sont attendus sur le week-end. Éri...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles