Formule 1: Au Grand Prix de Bakou, l'aileron arrière de Yuki Tsunoda réparé avec du scotch

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Contraint de s'arrêter après avoir casser son aileron arrière, le pilote de l'écurie Scuderia AlphaTauri a vu les mécaniciens utiliser du sotch pour le réparer. (Photo: Capture écran Twitter)
Contraint de s'arrêter après avoir casser son aileron arrière, le pilote de l'écurie Scuderia AlphaTauri a vu les mécaniciens utiliser du sotch pour le réparer. (Photo: Capture écran Twitter)

Contraint de s'arrêter après avoir casser son aileron arrière, le pilote de l'écurie Scuderia AlphaTauri a vu les mécaniciens utiliser du sotch pour le réparer. (Photo: Capture écran Twitter)

FORMULE 1 - Scène peu commune sur un circuit de Formule 1. Ce dimanche 12 juin, durant le Grand Prix de Bakou, en Azerbaïdjan, l’écurie du pilote japonais Yuki Tsunoda s’est démarquée par une technique peu conventionnelle dans ce sport mécanique.

Au 37e tour du 8e Grand Prix de la saison, Yuki Tsunoda, pilote pour la Scuderia AlphaTauri, s’aperçoit que son aileron arrière est cassé. Contraint par les commissaires de course de rejoindre les stands dès le tour suivant, le pilote a reçu une réparation express - en 21 secondes - à l’aide d’un ruban adhésif de fixation, également appelé de manière courante “chatterton”.

“Tsunoda a des problèmes d’aileron arrière et s’est vu montrer un drapeau noir et orange par les commissaires de course, ce qui signifie qu’il devra faire des réparations”

De quoi surprendre dans un sport aussi millimétré et précis que la Formule 1. D’ailleurs, les commentateurs français semblaient dubitatifs face à ce rafistolage de dernière minute par les mécaniciens de l’équipe de Pierre Gasly. “J’ai du mal à y croire”, lâche même l’un des deux commentateurs de Canal + , comme on peut l’entendre dans la vidéo ci-dessous.

Surtout qu’avec un ruban adhésif collé sur son aileron, le pilote japonais n’était plus en mesure d’utiliser son DRS (“Drag Reduction System” ou système de réduction de traînée en français). Une technologie qui permet d’abaisser l’aileron et ainsi favoriser les dépassements en gagnant de précieux km/h en ligne droite.

Les spectateurs inspirés par le rafistolage de l’écurie AlphaTauri

Cette scène peu commune a donné lieu à un grand nombre de réactions du côté des amoureux de F1. Perturbés au même titre que les commentateurs de la course, les téléspectateurs s’en sont donné à cœur joie sur les réseaux sociaux pour détourner le bricolage effectué sur la monoplace de Tsunoda.

Un précédent rafistolage sur un circuit de F1 avait déjà eu lieu - dans une moindre mesure - l’an passé. Lors du Grand Prix de Silverstone en juillet dernier, Lewis Hamilton et Max Verstappen s’étaient percutés, obligeant la course à être interrompue pendant 40 minutes. Durant ce laps de temps, l’écurie Mercedes avait procédé à une réparation “maison” à l’aide de colle et de scotch sur la monoplace du Britannique.

Finalement 13e de la course ce dimanche, Yuki Tsunoda a pu finir malgré les soucis techniques rencontrés. À l’avant, c’est une nouvelle fois Max Verstappen qui s’est emparé de la première place, devant son coéquipier Sergio Perez.

Les deux pilotes de l’écurie Red Bull ont profité de l’abandon précoce des deux Ferrari pour réaliser un coup double qui permet à l’actuel champion du monde néerlandais de conforter sa place de leader au classement général.

À voir également sur Le HuffPost: Le GP de F1 de Miami moqué pour cette marina en plastique

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles