Comment se forment les embouteillages

·1 min de lecture

Si certains bouchons sont dûs à des accidents ou à des travaux - qui provoquent un effet "goulot" obligeant les voitures à ralentir -, d'autres se forment sans cause apparente. En réalité, ils sont le résultat d'une réaction en chaîne provoquée par le ralentissement intempestif d'une voiture plusieurs kilomètres en amont.

Lire aussi - EXCLUSIF. Embouteillages en Ile-de-France : l'étude choc qui démontre la dégradation de la situation

 

Ne changez pas de file!

Un conducteur qui freine va obliger celui qui se situe derrière lui à faire de même, et ainsi de suite. Une situation qui ne se produit que lorsque le nombre de véhicules présents sur la route est important. Pour limiter ce phénomène, il est conseillé d'anticiper le ralentissement, afin de laisser de la place devant et derrière soi.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

En revanche, changer de file en cas de congestion ne vous fera pas aller plus vite. Au contraire : en s'insérant sur l'autre voie, on perturbe sa circulation et le risque de bouchon se déplace. D'ailleurs, deux chercheurs ont prouvé en 1999 que deux files de voiture embouteillées avancent en moyenne à la même vitesse, mais pas en même temps. Si vous êtes déjà coincé, la seule chose à faire est donc de prendre votre mal en patience!

Nos antisèches les plus lues - Confinement : qu'est-ce qu'un produit dit "essentiel"?

Qui sont les "Loups gris" qui vont être dissous par le gouvernement?

Que vient faire la Cour suprême dans l'élection président...


Lire la suite sur LeJDD