"Il y a une forme d'incohérence" : à Vénissieux, le club de handball peine à fonctionner avec les mesures sanitaires

Mathilde Imberty
·1 min de lecture

"Nous ne voulons pas disparaître avant le virus." C'est le message envoyé par les fédérations sportives dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron. Baisse du nombre d'adhérents, mesures sanitaires incohérentes ou trop sévères... Le Comité national olympique et sportif français et 95 fédérations sportives estiment ne pas faire partie des "priorités" dans la gestion de crise du coronavirus.

De fait, depuis la rentrée, les clubs tentent de s'adapter, avec des compétitions annulées ou des entraînements adultes supprimés faute de gymnase ouvert dans les zones en alerte maximale. C'est le cas à Lyon et sa métropole et en particulier au sein du Club Vénissieux Handball.

Le couvre-feu oblige à revoir les plannings d'entraînement

En ce moment, seuls les mineurs sont autorisés à jouer au handball. Ils sont en stage, un événement qui a pu se tenir in extremis, grâce à l'engagement bénévole de leur entraîneur Nassim :"À cause du Covid, malheureusement, on a eu quelques désistements de parents, raconte l'entraineur. Malgré tout, dans la grande majorité, on n'a eu que quatre désistements et 36 parents qui ont accepté de confier leurs enfants sur ce stage de perfectionnement." Le club tourne, mais (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi