Ford est dans une mauvaise passe en Europe

La branche européenne de Ford est en plein lancement de son dernier modèle 100 % électrique nommé Explorer. Mais, en dehors des initiés de la marque, ce modèle va certainement avoir pas mal de chemin à faire pour s’imposer à l’esprit des acheteurs. Un peu comme pour le Mustang Mach-e, l’Explorer EV risque de pâtir du déficit d’image de la marque américaine en Europe depuis quelques années.

Alors que la branche européenne de Ford a longtemps eu une certaine autonomie pour proposer des véhicules adaptés à notre marché, elle serait en train de perdre cette liberté. Selon un article d’Automobilwoche du 8 juillet, le siège américain reprendrait progressivement le contrôle.

Fin de l’indépendance de Ford Europe

Ford Europe a perdu son directeur en juin. Martin Sander a choisi de rejoindre les équipes de Volkswagen. À la suite de ce désistement, Jim Farley (PDG de Ford) a fait un grand ménage de printemps dans la direction de la branche européenne en retirant le pouvoir à 7 autres directeurs sur 9. Le management basé en Allemagne doit maintenant rendre des comptes directement au siège américain de Détroit. Autant dire que le peu d’indépendance que pouvait avoir Ford Europe a désormais disparu.

Pour Ford, la situation s’apparente un peu à un serpent qui se mord la queue. Depuis que sa gamme de véhicules a été réduite et que les nouveautés se sont raréfiées en Europe, Ford perd petit à petit des parts de marché.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Ford Explorer dans son usine de Cologne // Source : Ford