Les forces de l’ordre ont démantelé l’infrastructure d'un puissant logiciel espion

Plusieurs agences de police, donc Europol et Eurojust, se sont coordonnées pour stopper les opérations liées à « Imminent Monitor RAT », un logiciel qui permettait d’accéder à distance à des ordinateurs Windows et d’espionner les utilisateurs. Selon un communiqué d’Europol, ce logiciel était utilisé par plus de 14 500 personnes dans 124 pays. Les victimes se comptent par dizaines de milliers.

IM-RAT pouvait être acheté directement pour seulement 25 dollars depuis un site web qui a été déconnecté par les forces de l’ordre. Ce site présentait le logiciel comme un outil professionnel pour entreprises. Mais il suffisait de jeter un coup d’œil sur les fonctionnalités pour savoir de quoi il en retournait vraiment : élévations de privilèges, surveillance par webcam, collecte de mots de passe… Ces fonctions n’ont rien de professionnel, mais ciblaient clairement des pirates. D'ailleurs, les paiements se faisaient uniquement par Paypal ou en Bitcoin.

Image

Le démantèlement d’IM-RAT a débuté en juin 2019, avec l’arrestation du créateur du logiciel et de son salarié, en Australie et en Belgique. Par la suite, les forces de l’ordre ont arrêté treize utilisateurs particulièrement actifs et démantelé l’infrastructure technique liée au logiciel, avec à la clé la saisie de plus de 430 ordinateurs. « Désormais, IM-RAT ne plus être utilisé par ceux qui l’on acheté », précise le communiqué d’Europol.

...Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi