"Une force, une volonté": Macron rend hommage à Tapie dans une lettre publiée dans "La Provence"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président de la République est notamment revenu sur les exploits de l'Olympique de Marseille lorsque l'homme d'affaires en était le président.

Après le communiqué officiel, l'hommage dans la presse marseillaise. Le président de la République Emmanuel Macron a choisi le quotidien régional La Provence pour rendre un nouvel hommage à Bernard Tapie, disparu ce dimanche. Dans cette longue lettre, il a tenu à retenir de l'homme d'affaires "le visage de la victoire":

"Le visage de la victoire s’en est allé. Pour tous les Marseillais, pour tous les passionnés de football, pour moi, Bernard Tapie restera à jamais celui qui, à force d’énergie, d’engagement et de talent, emmena l’OM sur le toit de l’Europe. "A jamais les premiers"", peut-on lire dès le début de la lettre.

"Gamin, tout est possible"

Fidèle supporter de l'Olympique de Marseille, Emmanuel Macron dit se souvenir des années OM de Bernard Tapie, et de "cette nuit enchantée de mai 1993" où, après le but de Basile Boli, le club de la cité phocéenne soulevait la coupe aux grandes oreilles, trophée mythique de la coupe d'Europe: 

"C’était cela, Bernard Tapie. Une force. Une volonté. Une rage de vaincre qui semblait dire à tous ceux qu’il croisait : "Gamin, tout est possible."

La réussite, elle se voyait avec Bernard Tapie dans tous les domaines selon Emmanuel Macron, "il pouvait faire des affaires, devenir chanteur ou animer des émissions de télévision, diriger une administration comme ministre, cramer les planches d’un théâtre, agir contre l’extrémisme, lutter contre le cancer, rien en effet ne semblait pouvoir l’arrêter" résume le chef de l'Etat. 

Assurant que "Bernard Tapie nous a quittés mais son souffle continuera d’habiter la Cité phocéenne", Emmanuel Macron en appelle s'adresse à tous ces Marseillais qui viendront lui rendre hommage au stade Vélodrome, avant de conclure: "Nous serons d’ailleurs sans doute quelques-uns à continuer de croire qu’il n’est pas parti, pas lui. Puisque tout est possible. Alors, nous le reconnaîtrons, nous ordonner, mi-sérieux, mi-goguenard, de continuer de croire en nos rêves."

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Disparition Tapie : Les meilleures « punchlines » de Bernard Tapie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles