Force ouvrière appelle le gouvernement à ouvrir immédiatement les négociations avec les employeurs sur la prime transport

franceinfo
Yves Veyrier, le secrétaire général de Force ouvrière, a réagi aux annonces du Premier ministre pour tenter de calmer la colère des "gilets jaunes". 

Les fédérations CGT et FO du secteur du transport routier ont appelé à la grève à partir de ce dimanche soir 22 heures pour défendre le pouvoir d'achat. Force ouvrière n'a pas été convaincu par les annonces d'Édouard Philippe. "J'appelle immédiatement le gouvernement à ouvrir les négociations avec les employeurs, en particulier, sur la prime transport", a déclaré sur franceinfo Yves Veyrier, le nouveau secrétaire général de Force ouvrière (FO).

franceinfo : Pourquoi appelez-vous à la grève ?

Yves Veyrier : Le combat, il est sur la question du pouvoir d'achat aujourd'hui. Pour les salariés et pour les syndicats c'est un combat syndical. On a dès le départ mis la question des salaires en tête. On aurait été écoutés à ce moment-là, la situation ne serait peut-être pas la même aujourd'hui. On a clairement identifié un appel d'air sur la question du salaire.

Cette crise sociale des "gilets jaunes" est-elle la preuve que le syndicalisme ne répond plus aux attentes des salariés ?

J'ai tendance à dire un peu l'inverse. Ce n'est plus nous que nous écoutons, nous on nous entend. Le 9 octobre, il y avait plusieurs centaines de milliers de salariés qui manifestaient, plus que samedi dernier dans le cadre des "gilets jaunes". Le mode d'expression n'est pas le même, mais les syndicats étaient présents. Nous (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi