Forêts trop fragiles

Deux études récentes montrent leur vulnérabilité. L’une craint le déclin des vieux et grands chênes, ormes ou séquoias… L’autre décrit le mécanisme qui rend tous les arbres sensibles aux sécheresses.

Sauvons les grands chênes. Et les séquoias, et les châtaigniers, et les eucalyptus, et les ormes Bref, tous les arbres, du moment qu’ils sont vieux et grands ! Un appel de Robin des bois ou d’un chef amérindien ? Nenni. Ce cri qui proclame que Big is beautiful, utile, voire nécessaire dans nos forêts, vient de paraître dans la revue Science sous la plume de trois biologistes travaillant en Australie et aux Etats-Unis (1).

Habitat dans les troncs

Certes, l’article n’offre pas de quantification globale du processus qu’il dénonce. Mais les trois chercheurs s’inquiètent en raison des fonctions spécifiques et irremplaçables dans les écosystèmes des arbres qu’ils défendent. «Les grands et vieux arbres, écrivent-ils, stockent de grandes quantités de carbone, créent des micro-environnements spécifiques caractérisés par un haut niveau de nutriments dans le sol et de variétés d’espèces de plantes. Ils jouent un rôle crucial dans le régime hydrologique local et fournissent une nourriture abondante pour de nombreux animaux avec des fruits, des fleurs, des feuilles.» Ces actions ne concernent pas seulement les forêts mais aussi les paysages agricoles, tant pour la dispersion des pollens, que pour la restauration de la végétation ou l’habitat de nombreux animaux.

Les auteurs présentent des exemples, sous diverses latitudes. Les vieux eucalyptus australiens hébergent ainsi plus de quarante espèces d’animaux dans leurs trous, tandis que les jeunes leur opposent des troncs intacts. Un rôle qui se perpétue souvent après leur mort.

Le problème, avancent-ils, proviendrait de la disparition à un rythme rapide de ces arbres précieux. Pas partout, admettent-ils. L’augmentation de la concentration en gaz carbonique de l’air, cause du réchauffement climatique, pourrait favoriser la croissance de (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Nucléaire : le gendarme raconté de l’intérieur
Recherche médicale: les vidéos qui décoiffent
Ariane réussit son 7e tir de l'année
Trois cosmonautes et un nez partent pour l'ISS
Dans le sapin de Noël : trois guirlandes, huit boules et 25 000 insectes
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.