Les forêts africaines sont-elles en danger comme celle de l'Amazonie ?

Pierre Magnan

"Notre maison brûle. Littéralement", a lancé Emmanuel Macron à propos des feux de forêts en Amazonie, reprenant la phrase prononcée par Jacques Chirac il y a maintenant... 17 ans. Ces feux de forêt touchent le principal poumon vert de la planète. Mais notre terre possède d'autres poumons. Avec plus de 240 millions d’hectares de couvert forestier, l’Afrique abrite dans sa partie centrale la deuxième plus grande forêt tropicale au monde, après l’Amazonie et avant la Papouasie-Nouvelle Guinée. Mais selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la forêt humide ne couvrirait en Afrique que 37% de son hypothétique superficie "initiale".

220 millions d'hectares de forêt dans le bassin du Congo

Et là aussi, les arbres sont en danger. Une photo a laissé penser que la situation était aussi grave en Afrique qu'en Amérique latine. Elle montre qu'en Afrique aussi les risques pour la forêt sont importants même si le phénomène n'est pas tout à fait comparable.

Les incendies en Afrique centrale sont "très peu comparables à l'Amazonie" , car ils ne frappent pas les mêmes écosystèmes : les incendies en Amazonie ont lieu dans les zones déforestées ou "des forêts humides", alors que ceux en Afrique centrale touchent essentiellement des écosystèmes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi