Le footballeur Paul Pogba investit dans la finance islamique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
PHOTO MICHAEL REGAN/GETTY IMAGES VIA AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En fin de contrat avec le club britannique de Manchester United, le Français Paul Pogba est pressenti pour rejoindre son ancien club de la Juventus de Turin. Photographié par le magazine économique américain Bloomberg, le champion du monde français ne s’est pas prononcé sur sa prochaine équipe mais arborait un sweat flanqué de l’écusson de la société américaine de services financiers Wahed.

Le milieu de terrain a été approché en septembre dernier par le fondateur de la start-up implantée dans la finance islamique, un secteur où les investissements sont censés avoir des répercussions sociales positives, en accord avec les principes de la charia. Avec l’ex-champion de MMA Khabib Nurmagomedov, Paul Pogba est devenu l’un des principaux ambassadeurs de cette entreprise qui conseille les jeunes investisseurs.

Silicon Valley et biochimie

“En tant que millionnaire jeune, noir et musulman, Pogba espère réussir à inspirer d’autres joueurs issus de milieux défavorisés à mieux gérer leur argent”, explique Bloomberg. Après la défaite de la France contre le Portugal en finale de l’Euro 2016, le joueur avait dépensé plus de 100 000 dollars en un mois de vacances à Miami et Los Angeles.

“J’étais vraiment choqué, je me suis dit ‘Houla, c’est beaucoup’ […], et à partir de ce jour je me suis dit ‘Bon, j’arrête’.”

Comme Paul Pogba, de nombreux footballeurs se rapprochent de conseillers financiers. En cinq ou dix ans, explique le directeur d’une entreprise de conseil spécialisée dans l’investissement des sportifs, cette relation a évolué, passant d’échanges sommaires à de longues discussions à propos des cryptomonnaies, du métavers ou des start-up.

“La nouvelle génération de joueurs est plus au fait que beaucoup de gens grâce à des entrepreneurs, grâce aux réseaux sociaux ou aux influenceurs, et elle comprend qu’il y a autre chose que les formes d’investissement classiques.”

Pendant leur carrière ou une fois retraités, les sportifs de haut niveau n’envisagent plus d’investir uniquement dans le secteur du sport, remarque Bloomberg, citant le basketteur de la NBA Andre Iguodala, impliqué dans la Silicon Valley, ou l’ancien milieu de terrain d’Arsenal Mathieu Flamini, devenu le directeur général d’une start-up de biochimie.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles