Le footballeur Layvin Kurzawa filme une agression verbale raciste

·1 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

RACISME - “Une scène choquante et qui devient un peu trop courante de nos jours.” Ce jeudi 1er juillet, le défenseur du Paris Saint-Germain Layvin Kurzawa a mis en ligne sur ses réseaux sociaux une séquence vidéo pour le moins choquante, dans laquelle on assiste notamment à de violentes insultes racistes.

Comme le footballeur de 28 ans le précise dans story Instagram, le contexte est le suivant: Layvin Kurzawa, qui est au volant de sa voiture, a sorti son téléphone et est en train de filmer parce qu’il vient d’offrir un maillot à un supporter rencontré quelques jours plus tôt. “J’ai voulu immortaliser ce moment”, dit-il. C’est là que l’on entend à quelques mètres une altercation verbale, à découvrir dans la vidéo en tête d’article.

Le footballeur précise ce qu’il voit alors: “Et pendant ce temps, j’ai assisté à une scène où un gendarme en civil insulte une personne (sans aucune raison).

Sur les images, on entend la voix d’un homme qui n’apparaît pas à l’image, mais qui vocifère avec rage. “J’en ai rien à foutre moi monsieur... Vous voulez que j’appelle mes collègues pour qu’on rigole un peu? Des mecs comme toi j’en éclate tous les jours!” Et la vidéo se termine sur une ultime saillie: “Sale rebeu de merde!”

Dans sa story Instagram, le footballeur du Paris Saint-Germain Layvin Kurzawa raconte avoir assisté à une agression verbale raciste de la part d'un gendarme. Il a filmé une partie de la scène et l'a mise en ligne. (Photo: Layvin Kurzawa / Instagram)
Dans sa story Instagram, le footballeur du Paris Saint-Germain Layvin Kurzawa raconte avoir assisté à une agression verbale raciste de la part d'un gendarme. Il a filmé une partie de la scène et l'a mise en ligne. (Photo: Layvin Kurzawa / Instagram)

Une scène qui a beaucoup choqué les followers du joueur de football, même si les informations manquent quant au contexte de la scène -en dehors de ce qu’avance Layvin Kurzawa-, d’autant qu’il est impossible d’identifier la personne qui hurle et prononce les menaces et insultes racistes.

À voir également sur le HuffPost:&...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles