Football : quand les supporters bordelais descendent dans la rue pour soutenir leur club

La décision de la DNCG, le gendarme financier du football français, ne passe pas en Gironde. Le club de Bordeaux, déjà relégué sportivement en Ligue 2, a été rétrogradé administrativement en National 1 (3e division) en raison de sa situation économique très préoccupante. Les supporters du club peinent à envisager une telle issue qui retirerait au club son statut professionnel.

 

>> LIRE AUSSIRétrogradé en National 1, Bordeaux peut-il disparaitre du monde professionnel ?

Le temps d'une journée, la place Pey-Berland a été transformée en tribune par les supporters des Girondins , tous main dans la main pour une marche de la survie à gorge déployée pour démontrer la popularité du club. Une manifestation qui s'est déroulée sans aucun débordement, comme l'explique l'ancien joueur Gernot Rohr au micro d'Europe 1 : "Il y avait quelques milliers de supporters qui étaient là, quelques anciens joueurs, le maire. C'est très bien de voir cette solidarité autour des Girondins, il y a de la simplicité. On a senti une ambiance cordiale, paisible, avec du tempérament, mais sans aucune violence".

Le Comité olympique en ultime recours

Pour contester cette décision, les Girondins s'en sont remis à l'ultime recours : le Comité olympique. Un dernier baroud d'honneur, même si François Grenet, ancien joueur, ne se fait aucune illusion. "Sur le papier, je suis pessimiste parce qu'on a été consultés deux fois par l'organe de contrôle financier qu'est la DNCG et ce n'est pas passé. Je dirai...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles