Football : Le président de Naples évoque la complexité de collaborer avec la mafia

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Voilà un problème original pour un dirigeant d'un club de football. Depuis 2004, Aurelio De Laurentiis est le président du SSC Naples. Le club italien réalise actuellement une bonne saison en Serie A, avec 73 points et une troisième place à deux journées de la fin du championnat. L’équipe entraînée par Luciano Spalletti est déjà certaine de se qualifier directement pour la prochaine Ligue des champions.

Si les choses se passent plutôt bien sur le terrain, les affaires semblent être plus compliquées à gérer en coulisses. En effet, Aurelio De Laurentiis a de grandes ambitions pour son club. Lors d’une conférence de presse tenue lundi 9 mai à l’occasion d’une cérémonie en l’honneur de Diego Maradona, le président du Napoli a partagé son rêve de rénover le stade où évolue son équipe à l’image des enceintes modernes de Premier League : "En Angleterre, il y a le meilleur football du monde, avec les stades les plus fonctionnels et les lois qui ont mis les hooligans hors de combat", confie l'Italien, dont les propos ont été rapportés par la Gazzetta dello Sport. Néanmoins, le dirigeant de 72 ans assure qu’il ne peut pas avoir une totale liberté à cause des réseaux criminels de la région napolitaine : "Mais on ne peut pas faire la même chose avec la mafia, la Camorra et la 'Ndrangheta. C'est un peu plus compliqué. Il faut une capacité d'adaptation que mon père avait et qui appartient aussi aux Napolitains."

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles