Accusé de sexisme par Sonia Sioud, Noël Le Graët peut-il être poussé vers la sortie ?

© Soudan/ANDBZ

«Il m'a dit en tête à tête, dans son appartement, très clairement, que si je voulais qu'il m'aide, il fallait passer à la casserole». Dans les colonnes du journal «L’Equipe» et sur RMC, les propos de l'agente de joueurs Sonia Souid ont fait l’effet d’une bombe. Pour la première fois, une femme témoigne à visage découvert du comportement sexiste du président de président de la Fédération française (FFF), Noël le Graët. Ce dernier l’avait invitée pour un rendez-vous destiné à promouvoir le football féminin, en compagnie de Brigitte Henriques, en charge du football féminin.

Le lieu ? Son appartement, car, selon lui, «c’est plus commode, plus confidentiel». La suite est hélas devenu un grand classique. Bien sûr, Brigitte Henriques a, selon Noël Le Graët, un «empêchement», si bien que Sonia Souid, 28 ans à l’époque, se retrouve seule avec le président de la FFF, alors âgé de 72 ans. «Quand j’arrive, je vois déjà deux coupes de champagne remplies», explique-t-elle dans «L’Equipe». Elle n’y touche pas et repart fissa, flairant le piège. «Après, il m’a appelé régulièrement pour m’inviter à diner…».

À lire aussi Football : Le Graët tacle Zidane, se prend une volée de bois vert et s'excuse

«Je comprends qu’à chaque fois, la seule chose qui l'intéresse, et je m'excuse de parler vulgairement, ce sont mes deux seins et mon cul». Sonia Sioud a reçu le soutien de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castera, en guerre ouverte avec Le Graët. Elle a félicité sur twitter «Sonia So...


Lire la suite sur ParisMatch