Football : la Nigériane Chiamaka Nnadozie rêve des JO 2024 à Paris, sa ville d'adoption

Élue meilleure gardienne d'Afrique en 2023, la Nigériane Chiamaka Nnadozie est aussi un pilier du Paris Football Club (Paris FC) où elle joue depuis 2020. Les Super Falcons ont rendez-vous avec l'Afrique du Sud, les 5 et 9 avril, pour se disputer un ticket olympique. "Maka", qui croit que rien n'arrive jamais par hasard, rêve de disputer les Jeux dans sa ville d'adoption. Rencontre.

Chiamaka Nnadozie a pris date. Le 25 juillet, à la veille de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Paris 2024, elle compte bien être sur le terrain, face au Brésil, pour lancer ses premiers JO. Avant cela, la gardienne de 23 ans doit aider les Super Falcons à se débarasser du dernier obstacle africain sur sa route : l'Afrique du Sud, que le Nigeria doit battre lors d'une double confrontation, les 5 et 9 avril prochain.

"C'est une très bonne équipe. Elles sont très fortes pour garder le ballon. Elles ne misent pas du tout sur le physique mais sont très disciplinées tactiquement. Mais nous allons travailler pour les faire déjouer", analyse-t-elle, avec un petit sourire, celui de la certitude.

"Ce serait le destin", ajoute-elle. En effet, au fil de sa jeune carrière, la France a toujours eu une saveur particulière pour la gardienne nigériane.

Une connexion particulière avec la France

Native d'Orlu, dans le sud du Nigeria, Chiamaka Nnadozie a dû se battre pour réussir à pratiquer ce sport.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
JO de Paris : le stade de Colombes renoue avec son glorieux passé
JO de Paris : irréprochables, olympiens et élus… Qui seront les porte-drapeaux de la France ?
Le parquet ouvre une enquête après des publications racistes visant la chanteuse Aya Nakamura