Football: Nantes arrache la Coupe de France face à Nice

Au Stade de France ce samedi 7 mai, Nantes a ajouté un trophée à son palmarès en remportant la Coupe de France face à Nice à la faveur d’un penalty sifflé dans les premières secondes de la deuxième mi-temps.

Pour la première fois depuis 2014, le Paris Saint-Germain n’était pas invité à la fête au Stade de France, pour jouer la finale de la Coupe de France. Ce soir à Saint-Denis, en région parisienne, deux anciennes gloires du football français, Nice et Nantes, avaient l'occasion de rafraîchir leur palmarès.

Une première période équilibrée

Nice et son capitaine brésilien Dante, qui a tout gagné avec le Bayern Munich, ont alors dans l’idée de retrouver un trophée après celui glané en 2017 (déjà la Coupe de France). Quant à Nantes, avec cinq finale de Coupe de France perdues en 1966, 1970, 1973, 1983 et 1993, le temps d’inscrire une nouvelle ligne à son palmarès est venu avec la 105e édition de la Coupe de France. Huit fois champions de France, les Canaris ne l'ont plus été depuis 2001.

Lors de cette rencontre ouverte et équilibrée, ni les hommes de Christophe Galtier pour Nice, et ni les hommes d’Antoine Kambouaré pour Nantes, n’ont réussi à prendre l’ascendant en première période, malgré la dizaine de tirs entre les deux formations. Comme Amine Gouiri qui frappait du gauche des 20 mètres pour Nice (29e). Interrogé par France Télévision à la pause, l’international algérien Andy Delort (13 buts en Ligue 1 cette saison) estimait qu’il manquait « de la justesse » dans les derniers gestes, pour l’OGC Nice.

Nice muselé au Stade de France

Quelques secondes après le début de la seconde période, Nantes obtenait un penalty après une main de Hicham Boudaoui (46e), transformé sans trembler par le capitaine nantais, Ludovic Blas. Dès lors, Nantes a poussé pour faire le break, à l’image de Chirivella qui a frôlé le cadre avec une demi-volée (49e), ou encore de la frappe du Nigérian Moses Simon, contrée in extremis par un défenseur nantais (58e).

Mais Nice n'est pas passé loin de l’égalisation quand le portier nantais Alban Lafont a repoussé deux frappes coup sur coup, avec Gouiri et Delort (71e). Quelques minutes plus tôt, Khephren Thuram reprenait de la tête au point de penalty mais ne rabattait pas assez son ballon qui finissait au-dessus du but (66e). Malgré quatre attaquants, Nice est resté muselé au Stade de France.

Nantes s’offre donc un nouveau trophée. Cette fois, il n’était plus question de perdre une nouvelle finale. Le FCN s'impose après 1979, 1999 et 2000 et décroche son premier trophée depuis son huitième titre de champion de France, en 2001. Les Nantais sont qualifiés pour les poules de la prochaine Ligue Europa. Le club n'a plus disputé de Coupe d'Europe depuis 2004, et une courte apparition en Coupe Intertoto.

Ce succès récompense aussi le travail de l'entraîneur Antoine Kombouaré, ancien joueur maison entre 1973 et 1980, qui a repris une équipe au bord de la relégation, la saison passée. Vingt-cinq ans après son dernier titre, Nice devra encore attendre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles