Football: Manchester City neutralise le champion Liverpool

·3 min de lecture

Dans le choc de la 8e journée de Premier League, Liverpool a concédé un match nul sur le terrain de Manchester City (1-1), dimanche 8 novembre. Les Reds, arrivés avec leur statut de champions et de leaders, n'ont pu développer leur jeu face à des Cityzens pourtant en retard au classement. Gabriel Jesus a répondu à Mohamed Salah.

Leader de Premier League de la 2e à la 38e et dernière journée d'une saison 2019-2020 extraordinaire, Liverpool affiche moins de souveraineté. Violemment giflés par Aston Villa (7-2) début octobre, les hommes de Jürgen Klopp trustent, quand même, le haut du tableau. Et d'un point de vue arythmétique, le club de la Mersey se porte très bien et vise toujours sa propre succession dans quelques mois.

Mais la place de leader du championnat, obtenue lors de la précédente journée, change de mains ce week-end. Liverpool, qui comptait 16 points avant cette 8e journée, rétrograde à la 3e place ce dimanche. La faute à Manchester City, qui a bousculé le champion en titre et obtenu un match nul (1-1). Les visiteurs restent très bien placés pour se succéder à eux-mêmes dans quelques mois, mais après ce choc quelque peu manqué, ils laissent la première place à Leicester (18 points) et suivent derrière Tottenham (17 points, mais une différence de buts de +10 pour les Spurs contre +2 pour Liverpool).

Salah implacable, Gabriel Jesus insaisissable

Dans un Etihad Stadium à huis clos, comme l'exige la pandémie de Covid-19 quasiment partout en Europe, ce sont pourtant bien les Reds qui ont frappé les premiers. Le trio d'attaque Sadio Mané-Roberto Firmino-Mohamed Salah, renforcé par l'excellente recrue portugaise Diogo Jota, s'est mis en évidence très vite. Trop vif dans la surface, Sadio Mané a provoqué la faute de Kyle Walker dans la surface et obtenu un penalty. Sans trembler, Mohamed Salah l'a converti en but en force (13e).

Avec huit réalisations en huit journées de Premier League, l'Egyptien a rejoint Heung-min Son, Jamie Vardy et Dominic Calvert-Lewin en tête du classement des buteurs, et lancé les siens sur de bons rails. Mais Manchester City, bien que moribond sur ces premières semaines de championnat, a vite réagi.

Servi par Kevin De Bruyne, Gabriel Jesus s'est faufilé dans l'arrière-garde de Liverpool, où Virgil van Dijk manque à l'appel après sa grave blessure contracté mi-octobre au genou gauche. Trop vif pour Trent Alexander-Arnold et Joël Matip, le Brésilien a trouvé la faille pour égaliser (31e).

De Bruyne manque le KO

Désormais dominateur, Manchester City a posé le pied sur le ballon et dicté le rythme de la fin de ce premier acte. Les Skyblues ont eu l'occasion de mettre leurs adversaires la tête sous l'eau quand Kevin De Bruyne a vu son centre dévié de la main par Juan Gomez dans la surface de Liverpool. Le Belge, métronome de City et dangereux sur chaque ballon touché, s'est alors présenté face à Alisson Becker pour ce penalty.

Mais le milieu offensif a échoué : son tir sur la gauche a manqué le cadre (42e). Un raté rare de sa part... À la pause, les deux cadors sont ainsi rentrés sur ce score de parité. Les 45 dernières minutes, moins rythmées, ne leur ont pas permis de se départager.

Ce match nul laisse Manchester City dans la deuxième moitié de tableau de Premier League. Les hommes de Pep Guardiola ont toujours du mal à décoller cette saison (trois victoires, trois nuls et une défaite). Ils ne comptent que 12 points, mais ils ont un match en retard à jouer. Et en tenant en respect le champion sortant, les Cityzens montrent qu'il faudra encore compter sur eux dans cette saison de Premier League nettement plus ouverte que la précédente.