Football : l'audience de la dernière chance pour les Girondins de Bordeaux, relégués en National

Les Girondins de Bordeaux jouent leur avenir ce jeudi. Rétrogradés administrativement en National , soit en troisième division, Bordeaux espère toujours pouvoir évoluer en Ligue 2 de football la saison prochaine. Le club est auditionné cet après-midi par le Comité national olympique et sportif français, le CNOSF. Cela fait deux fois que les Girondins sont recalés par la Direction nationale du contrôle de gestion, la DNCG.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Pour Bordeaux, ce jeudi marque sans doute l'audience de la dernière chance. Mais le président des Girondins Gérard Lopez reste confiant. D'abord, il vient d'obtenir un jugement d'homologation de son plan de sauvetage. Le tribunal de commerce de Bordeaux estime que le club n'est pas en état de cessation des paiements et peut redémarrer en Ligue 2. Les Girondins ont réduit leur dette de 75% et 24 millions d'euros ont été placés sous séquestre.

200 salariés concernés

Enfin, le club est soutenu par de nombreuses personnalités, dont le maire de la ville, Pierre Hurmic. "Les Girondins, c'est aussi 200 salariés. Est-ce qu'un organisme comme la DNCG peut s'arroger le droit de dire du jour au lendemain : 'Écoutez, moi, je mets un terme à cette vie de salarié", demande-t-il. "Je pense qu'il faut tout tenter pour essayer d'infléchir la brutalité de cette décision", assure l'édile au micro d'Europe 1.

>> LIRE AUSSI - Football : la claque pour les supporters après la reléga...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles