Football. Italie-Turquie, premier match de l’Euro 2021 et théâtre de la diplomatie du ballon rond ?

·1 min de lecture

Déçue de ne pas s’être vu attribuer l’organisation du premier match de l’Euro et de ne pas pouvoir envoyer ses supporters en Italie, la Turquie fait néanmoins bonne figure. Le pays espère que la compétition lui permettra d’améliorer ses relations avec l’Union européenne.

Avant même le premier coup de sifflet du match inaugural du championnat d’Europe des nations, ce vendredi 11 juin face à l’Italie, la Turquie a déjà encaissé trois coups durs. Après s’être vu retirer au dernier moment l’organisation de la finale de la Ligue des champions du 29 mai, transférée d’Istanbul à Porto, elle n’a pas non plus obtenu d’accueillir ce premier match de l’Euro, qui se jouera à Rome. Pis, les supporteurs turcs ont été bannis des gradins : “Décision scandaleuse du gouvernement italien avant le match de l’Euro !” affiche en titre d’article le quotidien progouvernemental Sabah.

À lire aussi: Crimée. L’Ukraine à l’Euro 2021 avec un maillot qui met la Russie en colère

Invoquant les mesures sanitaires européennes, l’Italie a interdit l’entrée aux ressortissants de pays situés hors de l’espace Schengen, ce qui laisse les fans turcs dans le désarroi. Ces derniers devaient être près de 20 000 à peupler les tribunes. Le quotidien précise néanmoins que les ressortissants turcs de la diaspora installés dans les pays européens pourront, eux, faire le déplacement pour soutenir l’équipe nationale.

Une “menace” plus qu’un “allié” ?

Les relations entre la Turquie et l’Italie se sont envenimées au mois d’avril, après les propos du président du Conseil italien, Mario Draghi, qui a qualifié le président Erdogan de “dictateur”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles