Publicité

Football français féminin : trois joueuses phares quittent le navire avant le Mondial

C’est un coup de tonnerre sur l'équipe de France féminine à cinq mois du Mondial. La capitaine Wendie Renard et les attaquantes Marie-Antoinette Katoto et Kadidiatou Diani, joueuses les plus emblématiques des Bleues, ont claqué la porte de la sélection. Elles réclament des « changements ».

« Management » décrié, « système loin des exigences du haut niveau », « résultats » mitigés... Les trois vedettes de l'équipe n'ont pas mâché leurs mots sur les réseaux sociaux, quelques jours après le premier rassemblement de l’année. Ces critiques atteignent par ricochet la sélectionneuse Corinne Diacre, jamais nommée par ses cadres, mais visée à mots couverts, et la Fédération française de football.

La Fédération se saisira de cette question mardi, lors d'un comité exécutif déjà dédié à l'avenir du président Noël Le Graët. En attendant, elle a publié une mise en garde, vendredi soir : « Aucune individualité n'est au-dessus de l'institution équipe de France », assure-t-elle.

Je ne peux plus cautionner le système actuel

Wendie Renard

« Je ne peux plus cautionner le système actuel bien loin des exigences requises par le plus haut niveau », écrit Wendie Renard, détentrice du plus beau palmarès de l'actuelle équipe de France du haut de ses 32 ans et 142 sélections. Les deux vedettes de l'attaque du Paris SG et des Bleues, Marie-Antoinette Katoto et Kadidiatou Diani, ont emboîté le pas de la Lyonnaise.

La première a évoqué « les événements de 2019 » (elle n'avait pas été retenue p...


Lire la suite sur LeJDD