Football: les entraîneurs nommés par Samuel Eto’o à la tête du Cameroun ont démissionné

Au Cameroun, nouvel épisode ce 30 mai 2024 dans le bras-de-fer qui oppose le ministère des Sports à la Fédération de football (Fécafoot) autour de l’encadrement de l’équipe nationale A masculine : l’entraîneur et l’entraîneur-adjoint nommés par Samuel Eto’o, le président de la Fécafoot, ont annoncé leur démission. Les Lions Indomptables jouent deux matches cruciaux les 8 et 11 juin en qualifications pour la prochaine Coupe du monde 2026.

Avec notre correspondant à Yaoundé, Joël Wadem

Au Cameroun, alors que les rencontres de qualifications pour la Coupe du monde 2026 face au Cap-Vert (8 juin) et à l’Angola (11 juin) approchent, le bras-de-fer entre le ministère des Sports et la Fécafoot est-il proche du dénouement ? Les entraineurs nommés il y a deux jours par le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), Samuel Eto’o, à la tête de l’équipe nationale, viennent de présenter leur démission. Désormais, le seul encadrement technique à la tête des Lions indomptables est celui désigné par le ministre des Sports, Narcisse Mouele Kombi le 2 avril 2024.

Les choses sont allées très vite ce jeudi 30 mai. C’est d’abord David Pagou, adjoint de Martin Ndtoungou Mpilé, qui a démissionné. Par la suite, la conférence de presse que devait organiser ce dernier, entraîneur intérimaire nommé par Samuel Eto’o, a été décalée de 11 heures à 16h30. Puis, à 12h30, c’est la démission de Martin Ndtoungou Mpilé qui est tombée.


Lire la suite sur RFI