Football: cinq moments marquants de Cristiano Ronaldo à Manchester United

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cristiano Ronaldo, transféré de la Juventus de Turin à Manchester United ce vendredi 27 août, a explosé aux yeux de la planète football lors de son premier passage chez les « Red Devils » entre 2003 et 2009.

Manchester United a trouvé un accord avec la Juventus pour le transfert de la star portugaise Cristiano Ronaldo, ce vendredi 27 août. « CR7 » va donc retrouver un club où il a évolué pendant six saisons entre 2003 et 2009, remportant la première de ses cinq Ligue des champions et le premier de ses cinq Ballons d’Or.

Novembre 2003 : premier but

Le public d'Old Trafford a découvert depuis quelques mois le jeune joueur, débarqué du Sporting Portugal et annoncé comme un futur phénomène. Il a déjà pu admirer son aisance technique et ses accélérations fracassantes. Le premier but du jeune loup aux mèches blondes ne tarde pas à arriver. Le 1er novembre, face à Portsmouth, Ronaldo ouvre son compteur d'une frappe directe sur coup franc, profitant au passage d'une erreur d'appréciation du gardien Shaka Hislop. Le futur « CR7 » marquera 118 buts en 292 matches au total avec les « Red Devils ».

Mai 2004 : premier titre

L'enfant de Madère décroche le premier de ses neuf titres en Angleterre dès sa première saison à Manchester. Les « Red Devils » sauvent une campagne moyenne en s'adjugeant la Coupe d'Angleterre et Ronaldo multiplie les passements de jambes et autres roulettes en finale face à l'invité surprise, Millwall (2e division). Le prodige aux chaussures dorées se paie surtout le luxe, à 19 ans, d'ouvrir le score en catapultant de la tête, un centre de Gary Neville au fond des filets. L'attaquant néerlandais Ruud Van Nistelrooy ajoutera un doublé à la démonstration des hommes d'Alex Ferguson (3-0).

Mars 2008 : encore meilleur que Best

Cette année-là est vraiment celle de la consécration pour le futur quintuple ballon d'or.

L'attaquant portugais va d'abord rayer des tablettes un vieux record, celui d'une légende du club, le Nord-Irlandais George Best (32 but en 1967-68). Le 19 mars, Manchester United reçoit Bolton à Old Trafford et Ronaldo s'offre un doublé portant alors son total à 33 réalisations toutes compétitions confondues. Record battu donc. Il terminera la saison avec 42 buts au compteur, 31 en Premier League (soulier d'or européen), 3 en Coupe d'Angleterre et 8 en Ligue des champions (meilleur buteur). Seul deux avants-centres, Denis Law et Ruud Van Nistelrooy, ont marqué davantage de buts sur une saison avec la tunique rouge.

Mai 2008 : premier sacre en Ligue des champions

Si « CR7 » a soulevé à quatre reprises la coupe aux grandes oreilles avec le Real Madrid (2014, 2016, 2017, 2018), c'est avec les Mancuniens qu'il l'a remportée pour la première fois, face à Chelsea au terme d'une folle soirée le 21 mai 2008 à Moscou.

Intouchable, l'attaquant portugais ouvre le score en milieu de première période en reprenant de la tête un centre de Wes Brown. Frank Lampard égalise à la fin de la première période, puis aucune des deux équipes ne parvient à se détacher jusqu'à une inévitable séance de tirs aux buts qui a failli se finir en cauchemar pour l'ancienne pépite du Sporting Portugal. Élu homme du match, Ronaldo voit sa tentative repoussée par le gardien tchèque des Blues Petr Cech. Mais John Terry et Nicolas Anelka, en ratant aussi les leurs, soulagent les « Red Devils ». Émue aux larmes, la star portugaise, s'écroule au sol.

2009 : avantage Lionel Messi

Avant que la rivalité entre le Portugais et le génie argentin ne tutoie les sommets en Liga, les deux monstres du foot s'affrontent en finale de C1 le 27 mai 2009. Les projecteurs sont rivés sur eux. Mais au stade olympique de Rome, les « Red Devils » ne résistent pas au FC Barcelone, supérieur, guidé par l'un des anciens chouchous du Camp Nou devenu entraîneur, Pep Guardiola. Les Catalans l'emportent (2-0) grâce à des buts de Samuel Eto'o et de l'inévitable Messi. « CR7 » et ses partenaires sont déchus de leur titre de roi d'Europe.

(avec AFP)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles