Football : André-Pierre Gignac, héros français au Mexique

·3 min de lecture

Au Qatar, jeudi 11 février, André-Pierre Gignac et son équipe des Tigres vont affronter le Bayern Munich en finale de la Coupe du monde des clubs. L’ancien attaquant de Marseille a réussi son pari en traversant l’Atlantique.

En 2015, André-Pierre Gignac fait le choix de quitter la France pour le club mexicain des Tigres UANL. À 29 ans, l’attaquant français a encore la possibilité de briller en Ligue 1 ou dans un autre championnat européen. Il faut dire que lors de sa dernière saison avec Marseille, il avait marqué 21 buts. Mais Gignac, premier joueur français à évoluer dans le Championnat mexicain depuis Amara Simba en 1996, fait le pari de l’exil. Une réussite. Ce qui ne l’a pas empêché de participer à l’Euro 2016 avec les Bleus.

147 buts inscrits en 246 matches

Six années plus tard, le voilà même encensé par l’ancien Ballon d’Or brésilien Kaká qui indique que le Français est « fondamental pour les Tigres ». Et d’ajouter : « Techniquement, je l'aime. Il dirige l'équipe. Il sait quand il faut accélérer et quand il faut y aller doucement. Il est décisif. » Au Mexique, les supporters du club de Monterrey n’ont d’yeux que pour lui et Gignac a trouvé une seconde patrie, un projet sportif ambitieux qui lui a permis de s’épanouir. Grâce à son but décisif, les Tigres ont enfin pu gagner la Ligue des champions de la CONCACAF et s’inviter au Qatar. Sous le maillot des Tigres, Gignac a inscrit 147 buts inscrits en 246 matchs. En novembre 2018, Gignac inscrit le premier et le seul quadruplé de sa carrière face à Puebla (6-1). Il est devenu le meilleur buteur de l’histoire du club et le meilleur buteur européen de l’histoire du championnat mexicain. La FIFA le désignera parmi les onze prétendants au Prix Puskas 2020, celui du plus beau but de l'année remporté par le Sud-coréen Son Heung-min.

Lors de ce Mondial des clubs, l'attaquant de 35 ans a marqué les trois buts de son équipe : un doublé en quart de finale puis un penalty en demi-finale, pour écarter les Brésiliens de Palmeiras (1-0). « Nous sommes venus ici pour écrire l'histoire, il y a très longtemps que nous attendons ce moment », a lancé l'ancien Marseillais, qui a joué son 36e et dernier match avec l'équipe de France en 2016 (7 buts au total), en qualification du Mondial 2018 contre les Pays-Bas.

Depuis l'arrivée de « Dédé », les Tigres sont entrés dans une autre dimension. Sans lui, le club avait remporté, en 55 ans d'existence, trois championnats du Mexique et trois coupes nationales. Avec lui, il a conquis en cinq saisons quatre titres de champion, trois supercoupes mexicaines et, après trois finales perdues, la prestigieuse Ligue des champions cette saison.

Une victoire des Mexicains au stade de la Cité de l'Éducation d'Al-Rayyan serait toutefois une énorme surprise puisque, depuis sa création dans son format moderne au début des années 2000, le Mondial des clubs a toujours été remporté soit par le représentant de l'Europe, soit par celui de l'Amérique du Sud, jamais l’Amérique du Nord.