Football: à 39 ans, Zlatan Ibrahimovic sublime toujours l'AC Milan

·4 min de lecture

Grâce à un but de Franck Kessié et un joli ciseau signé Zlatan Ibrahimovic, l'AC Milan a battu l'Udinese dimanche 1er novembre et conforté sa place de leader de Serie A. L'attaquant suédois continue d'aligner les grosses performances avec les Rossoneri. À un âge où beaucoup sont retraités, « Ibra », lui, porte le Milan et domine le classement des buteurs du championnat d'Italie.

Zlatan Ibrahimovic aime à se comparer avec Benjamin Button, le héros d'une nouvelle et d'un film racontant l'histoire d'un homme né vieux et rajeunissant au fil des années. Il est vrai que l'attaquant, qui a soufflé ses 39 bougies le 3 octobre, marque plus de buts que lorsqu'il était bien plus jeune et qu'il portait les couleurs de Malmö, de l'Ajax Amsterdam et de la Juventus (entre 1999 et 2006). Une particularité dans le monde du football qui s'est encore vérifiée ce dimanche.

L'AC Milan, leader du championnat d'Italie, se déplaçait sur le terrain de l'Udinese pour la 6e journée de la saison 2020-2021. Et, une fois de plus, le Suédois a frappé. L'attaquant, solide sur ses appuis, a d'abord délivré une passe décisive à son coéquipier ivoirien Franck Kessié (18e).

Puis, alors que l'Udinese avait égalisé, Zlatan Ibrahimovic a inscrit le but de la victoire (2-1) d'un ciseau (83e). Un geste pas aussi spectaculaire que celui magistral réalisé contre l'Angleterre en novembre 2012 et qui lui avait valu le Prix Puskas de la Fifa récompensant le plus beau but de l'année. Mais la performance demeure impressionnante.

Inarrêtable depuis son retour à Milan en janvier

Grâce à son buteur, l'AC Milan accentue son avance en tête de la Serie A. Le club lombard reste invaincu (cinq victoires et un nul) avec 16 points. Mieux, les Rossoneri en sont à 24 matches consécutifs sans défaite depuis la reprise des compétitions en juin, après l'interruption provoquée par la pandémie de Covid-19. Une forme étincelante qui se conjugue avec celle d’ « Ibra ».

En janvier 2020, l'attaquant s'engageait avec le Milan pour six mois, après quasiment deux ans aux Etats-Unis au Los Angeles Galaxy. Un retour osé au sein du club lombard, dont il avait déjà porté les couleurs entre 2010 et 2012. Mais à l'époque, l'AC Milan était bien plus dominant, et Zlatan Ibrahimovic était lui-même plus jeune, et supposément plus dangereux.

Dix ans plus tard, le club milanais court après sa gloire passée, mais le géant suédois enfile toujours les buts. Depuis son retour, il a été impliqué dans 23 buts de son club (17 réalisations et 6 passes décisives). « Ce n'est pas assez. J'ai raté quelques penalties et occasions », a-t-il quand même grincé au micro de Sky Italia après la victoire contre l'Udinese. La saison est encore longue, mais elle démarre sur d'excellentes bases côté rossonero.

« J'ai 39 ans mais je n'y pense pas. Ce n'est qu'un nombre »

Buteur lors des six derniers matches de l'AC Milan en championnat, Zlatan Ibrahimovic égale la performance établie par Andriy Shevchenko en 2001 et fait mieux que lui-même lors de son premier passage en Lombardie. « Je fais mieux que l'Ibrahimovic de 2012 qui était vieux. Aujourd'hui, je suis jeune. (...) J'ai 39 ans mais je n'y pense pas. Ce n'est qu'un nombre », rigole-t-il.

En janvier 2020, l'ancien joueur du PSG s'engageait avec prudence pour six mois seulement. En août dernier, alors qu'il avait lui-même laissé entendre qu'il était proche d'un départ, l'attaquant avait finalement prolongé pour une année entière, soit toute la saison 2020-2021. Désormais, la presse italienne se fait écho d'une possible nouvelle prolongation à venir jusqu'en 2022, ce qui ferait jouer Ibrahimovic jusqu'à plus de 40 ans ! « On verra à la fin de la saison comment je me sens. Je ne veux pas bloquer le Milan dans une situation négative. Une année après l'autre », a déclaré l'intéressé.

L'AC Milan a été bousculé à Udine, mais le n°11 a pris les choses en main et remis de l'ordre. « Je suis un leader et il m'incombe de mener l'équipe dans ces moments-là. (...) Nous nous en sommes sortis mais nous n'avons rien gagné. (...) On prend un match après l'autre et on va de l'avant », a martelé l'actuel « Capocannoniere » (meilleur buteur du championnat). « Moi, tu me parles pas d'âge », a déclaré un jour Kylian Mbappé, qui ne voulait pas que sa jeunesse soit un prétexte pour qu'on ne lui fasse pas confiance sur le terrain. La maxime marche aussi pour le « vieux » briscard Zlatan Ibrahimovic.