Foot, stop aux voyous !

·2 min de lecture

Depuis quatre mois, les hooligans sèment le chaos dans les stades français. 

Récapitulons : 8 août 2021, le derby entre Montpellier et l’Olympique de Marseille dégénère dans les tribunes. Un joueur marseillais, Valentin Rongier, est blessé par un projectile.
22 août, derby breton entre Nantes et Rennes. Des supporteurs des deux équipes essaient d’en découdre. Deux hommes seront jugés pour des violences exercées sur un agent de sécurité.
22 août encore, Nice-OM. Dimitri Payet, joueur marseillais, est touché au dos par une bouteille . Il riposte et renvoie le projectile vers la tribune des ultras niçois dont certains, en réaction, envahissent la pelouse. Bagarre générale. Après une heure et demie de palabres, les Marseillais refusant de reprendre le jeu, le match est arrêté. À chaud, sans aucun recul, le président niçois Jean-Pierre Rivère fait peser tous les torts sur Payet avant de se raviser et de reconnaître, comme par miracle, que son club assume une « grosse part de responsabilité ». Retrait de deux points pour Nice et match à rejouer.
18 septembre, Lens-Lille pour le derby du Nord. À la mi-temps, des dizaines de supporteurs lensois pénètrent sur le terrain pour s’en prendre aux supporteurs lillois dans leur parcage. Des sièges sont arrachés, jetés. Intervention des CRS. Six blessés légers. Retrait d’un point avec sursis pour les deux clubs.
22 septembre, Montpellier-Bordeaux. Avant le match, aux abords du stade de la Mosson, rixe violente entre les supporteurs des deux camps. Seize blessés.

Lire aussi:Le football français malade des Ultras

22 septembre, toujours, Angers-OM. Plusieurs dizaines de fans marseillais détruisent du matériel. Un point de retrait avec sursis pour l’OM.
22 octobre, Saint-Étienne-Angers. Le stade Geoffroy-Guichard est en effervescence. Fusées et autres(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles