Publicité

Foot: un stade à 4 083 mètres d'altitude homologué en Bolivie pour la Copa Libertadores

La Conmebol a homologué le stade de football de la ville bolivienne d'El Alto, situé à 4 083 mètres au-dessus du niveau de la mer, où l'équipe locale d'Always Ready recevra le Sporting Cristal péruvien en Copa Libertadores le 20 février.

« C'est un jour historique pour la ville d'El Alto », s'est félicité le président d'Always Ready, Andrés Costa, lors d'une conférence de presse dans le stade municipal d'El Alto, le plus élevé de Bolivie devant celui de Potosi (3.900 m).

Des responsables de la confédération sud-américaine ont inspecté lundi 29 janvier le stade Villa Ingenio, inauguré en 2017 et d'une capacité de 25 000 spectateurs, avant de donner leur feu vert pour qu'il accueille ce match du second tour de la Copa Libertadores, l'équivalent sud-américain de la Ligue des champions européenne.

En 2007, la Fifa avait interdit les rencontres internationales au-dessus de 2 500 mètres d'altitude

Fondé en 1933, le club d'Always Ready est revenu en première division bolivienne en 2019 pour la première fois en 28 ans, et participe à la Copa Libertadores pour la quatrième fois de son histoire. Une controverse sur les matchs en altitude revient régulièrement en Amérique du Sud. Elle oppose les pays andins, l'Equateur, la Bolivie, le Pérou et la Colombie, fiers de leur topographie accidentée, aux grandes nations sud-américaines du ballon rond, le Brésil et l'Argentine, qui s'estiment défavorisées par le manque d'oxygène par rapport aux autochtones.

Le stade d'El Alto n'est cependant pas le plus élevé d'Amérique du Sud. Le titre revient au stade Daniel Alcides Carrion, posé à 4 378 mètres d'altitude à Cerro de Pasco, dans le centre du Pérou.


Lire la suite sur RFI