Publicité

Foot: le sélectionneur Kévin Nicaise veut réaliser «quelque chose de grand avec le Tchad»

L’équipe nationale du Tchad s’apprête à livrer une double confrontation (22 et 26 mars) face à l’Ile Maurice pour les préliminaires des éliminatoires de la CAN 2025. Après les deux matchs comptant pour les qualifications du Mondial 2026, c’est quasiment un exploit pour cette sélection habituée aux forfaits. Avec le sélectionneur et ex-international tchadien Kévin Nicaise, les Sao semblent amorcer un nouveau tournant et rêvent un peu plus grand. Pour Kévin Nicaise, les problèmes demeurent et il faudra beaucoup de résilience, de force, pour réussir le pari fou d’une qualification historique à la CAN.

En octobre dernier, quand vous êtes arrivé à la tête de la sélection tchadienne, après avoir signé un contrat avec le Comité de normalisation. À cette époque, il était encore question de la mise en place d'une nouvelle Fédération tchadienne de football. Il n’y a toujours pas de Fédération, mais vous avez choisi de prolonger l'aventure. Qu'est-ce qui vous a convaincu de continuer ?

(Sans hésiter) L'amour du maillot et des couleurs du pays. En fait, j'ai toujours eu un sentiment de gâchis avec le Tchad quand j'étais joueur et je me suis toujours fait la promesse de tout faire pour faire briller le football tchadien. Il y a quelque chose d'inexplicable qui est ancré en moi et j'ai vraiment envie de bien faire les choses. C’est vrai que quand on connaît les conditions dans lesquelles on a dû travailler, on se dit qu'on est peut-être un peu fou. Mais voilà, il y a cet amour du maillot et cette conviction de vouloir réaliser quelque chose de positif pour le Tchad

Est-ce que vous avez des raisons d'être optimiste aujourd'hui après ces premiers mois ?


Lire la suite sur RFI