Foot: nouvelles accusations d’abus sexuels à la Fédération française

Quelques heures à peine après un rendez-vous entre la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra et les dirigeants de la Fédération française de football (FFF), qui a débouché sur le lancement d’un audit à la FFF, de nouvelles allégations ont été faites dans la presse à l'encontre de Noël Le Graët, le président de l’instance, mis en cause par le média en ligne Josimar pour avoir gardé le silence sur des cas d'abus sexuels au sein de la Fédération ou au Centre national du football à Clairefontaine.

« Quarante ans de silence », c'est le titre de l'article sur le site Josimar, qui ajoute encore de l'huile sur le feu qui couvait déjà à la Fédération française de football (FFF). Le 8 septembre dernier, le magazine So Foot avait publié une enquête évoquant, entre autres, des messages déplacés de Noël Le Graët, le patron de la FFF, à l'égard de collaboratrices. Accusations auxquelles l’instance a répondu en portant plainte pour diffamation contre le mensuel.

Cette fois, Josimar met en cause nommément des personnalités du foot français. En particulier Angélique Roujas, ancienne internationale, devenue formatrice et renvoyée en 2013 du Centre national du football (CNF) Clairefontaine pour avoir eu des relations sexuelles avec des mineurs. Mais également Elisabeth Loisel.

Un responsable de la Fédération, témoignant anonymement dans Josimar, résume l'attitude de la FFF sur ces questions : « Quand quelque chose se passe, tu te tais. C'est comme ça que ça fonctionne. »


Lire la suite sur RFI