Le foot mental débarque

LExpress.fr

Plus que quelques secondes avant la fin du match. Bandeau noir sur la tête, Jérémie se concentre et pense très fort au but qu'il veut marquer. Soudain, comme par magie, la petite balle bleue posée devant lui s'anime et finit au fond d'un filet en modèle réduit. Victoire ! Jérémie remporte le championnat de foot mental au nez et à la barbe de son adversaire, sur le score de 5 à 3.  

LIRE AUSSI >> Petits mais géniaux: dans la tête des bébés 

Les deux joueurs, assis côte à côte sur une chaise, se serrent la main comme s'ils venaient de participer à une compétition de jeu vidéo. Ils n'ont pourtant utilisé aucune manette ni écran. C'est leur cerveau qui leur a permis de marquer des buts. "Le foot mental, c'est un pied-de-nez au foot traditionnel", explique le site internet de Mentalista, la société à l'origine du concept. Ici pas besoin de crampons. Trois électrodes - l'une placée à l'arrière de la tête et les deux autres sur le lobe de chaque oreille - suffisent. Pour déplacer la balle, les joueurs doivent ... imaginer qu'elle roule sur le terrain.  

Cortex visuel et neurones miroirs

On pense de suite à une blague. Mais non. Même s'il s'agit d'une activité ludique, le concept est sérieux. "Il y a plein de recherche sur le cerveau. Nous, on se spécialise sur une toute petite partie. On veut capter et classifier l'imagination", explique Bastien Didier, directeur général de Mentalista. La start-up s'intéresse particulièrement au cortex visuel, la partie du cerveau où arrivent les influx nerveux des yeux, et aux neurones miroirs. "Celles-ci fonctionnent de la même façon quand vous regardez quelque chose et quand vous l'imaginez", précise Bastien Didier. 

La petite balle connectée en bluetooth réagit aux images mentales

Mentalista

En utilisant les électrodes, Mentalista a d'abord construit une base d...Lire la suite sur L'Express.fr