Publicité

Foot: Max-Alain Gradel, un Éléphant qui va manquer énormément à la Côte d’Ivoire

Vainqueur de la CAN 2024, après celle de 2015, l’attaquant Max-Alain Gradel, véritable légende ivoirienne, a décidé de prendre sa retraite internationale. Il a joué ce samedi 23 mars son 112e et dernier match avec la Côte d’Ivoire.

L’adieu aux larmes ! Au moment de sortir à la 78e minute de la rencontre amicale Côte d’Ivoire-Bénin (2-2) à Amiens, Max-Alain Gradel n’a pu retenir ses larmes. Il a embrassé chacun de ses coéquipiers, s’est dirigé vers la sortie, a brandi une dernière fois la Coupe d’Afrique, et marché vers le banc. Les dernières foulées d’un Éléphant, un géant de 175 cm qui quitte l’équipe nationale après 13 ans, presque jour pour jour, et 112 sélections.

« J'ai joué mon premier match en sélection contre le Bénin, rappelle Gradel. Aujourd'hui (samedi), je joue mon dernier match contre le Bénin. C'est le destin, c'est la vie qui veut ça parce qu'il faut rappeler qu'on était censé jouer l'Argentine avant de changer d’adversaire ».

Au service des autres

On se doutait qu’à 36 ans, après avoir atteint une nouvelle fois le sommet avec la Côte d’Ivoire, l’ancien joueur de Saint-Etienne allait bientôt ranger ses crampons en sélection. « Honnêtement, je me suis préparé deux ans avant la CAN et je m'étais fixé cette CAN à domicile comme objectif. C'était le dernier gros challenge qui me restait et la décision était prise bien avant. Mais je savais ce que j'allais faire et j'attendais juste le moment opportun pour prendre ma décision », a avoué Gradel qui a fêté sa retraite par un but face au Bénin.


Lire la suite sur RFI