La L1 ouvre son mercato, dégraissage en vue

Alexis HONTANG, avec les bureaux de l'AFP
1 / 5
Mbaye Niang, l'attaquant sénégalais du Stade Rennais, après avoir marqué contre Nîmes le 23 février 2020, au Roazhon Park, à Rennes

Paris (AFP) - Le mercato débute lundi entre équipes françaises, tournées vers le début de la prochaine saison de Ligue 1, espéré fin août, avec des dossiers chauds comme celui de Mbaye Niang. Mais le contexte économique bouleversé par le coronavirus annonce un été sous le signe des ventes.

L'ouverture anticipée du marché des transferts, annoncée vendredi par la Ligue (LFP), offre aux clubs la possibilité de commencer à remodeler leur effectif en vue de la reprise de l'entraînement.

Le timing est bien choisi, aussi, pour les dirigeants, qui peuvent engranger des revenus avec des ventes, avant la clôture des comptes au 30 juin, même si l'espace intérieur n'est pas le plus lucratif pour eux.

Entre 2016 et 2019, un peu plus d'un tiers (36%) des transactions des clubs de L1 ne concernait que la France, selon les derniers rapports de la DNCG. Cela ne représentait que 17% des sommes en jeu.

Bien des équipes attendent ainsi l'ouverture du mercato européen que l'UEFA doit décider, à l'image de Lille avec Victor Osimhem, d'autant que leurs difficultés financières peuvent les contraindre à vendre.

- le Paris SG a réglé le cas Icardi -

Le Paris SG a déjà réglé l'un de ses dossiers les plus importants, en levant l'option d'achat de son attaquant argentin Mauro Icardi, pour moins de 60 M EUR selon la presse.

S'il constitue le premier mouvement majeur en Europe, ce transfert n'est pas la promesse d'un été dispendieux pour le champion de France, qui estime à plus de 200 M EUR les pertes causées par le Covid-19.

Si ce n'est pour Kylian Mbappé (180 M EUR à Monaco en 2017), il investit très peu sur le marché hexagonal. Ces dernières saisons, ses recrues "françaises" sont celles issues de son centre de formation. Aujourd'hui, le club négocie avec les jeunes Adil Aouchiche et Tanguy Kouassi en vue leur premier contrat pro.

- Marseille et Rennes, C1 et Niang -

Marseille et Rennes, appelés à disputer la Ligue des champions la saison prochaine, s'opposent sur le dossier Mbaye Niang. L'intérêt est réciproque entre l'OM et l'attaquant sénégalais, mais celui-ci est sous contrat avec le club breton qui ne compte pas le brader.

Les Phocéens sont actuellement plus actifs en coulisse, à la recherche d'un directeur du football et d'un autre du business, après l'éviction d'Andoni Zubizarreta. Côté terrains, sous la menace du fair-play financier, ils veulent vendre pour 60 M EUR, selon L'Equipe. Morgan Sanson, Boubacar Kamara et Duje Caleta-Car font partie des candidats au départ les plus probables.

En Bretagne, le prometteur Eduardo Camavinga, courtisé par le Real Madrid selon la presse, pourrait devenir cet été la plus grosse vente de l'histoire du club. Dans le sens des arrivées, le nouveau directeur sportif Florian Maurice serait intéressé par l'attaquant Denis Bouanga (Saint-Etienne).

- Aouar et Dembélé hors de Lyon ? -

Lyon, qui pourrait ne pas disputer la Coupe d'Europe la saison prochaine, s'apprête à voir partir deux de ses actifs les plus valorisés: les jeunes Houssem Aouar et Moussa Dembélé, qui intéressent l'Italie et l'Angleterre.

Le cas de Memphis Depay, à qui il reste un an de contrat, reste en suspens, mais le président de l'OL Jean-Michel Aulas a fait savoir qu'il souhaite poursuivre l'aventure avec la star néerlandaise.

L'équipe entraînée par Rudi Garcia a anticipé le mercato estival avec les signatures, l'hiver dernier, de l'attaquant Tino Kadewere (Le Havre/L2) et surtout du milieu brésilien Bruno Guimaraes. Les Gones, qui ont agité le marché français l'an dernier avec Jeff Reine-Adélaïde et Thiago Mendes, ont aussi levé l'option d'achat de leur avant-centre Karl Toko Ekambi. Un défenseur central pourrait suivre.

- Lille tourné vers l'étranger, dégraissage à Monaco -

Plutôt que le marché français, Lille reste orienté vers l'étranger, d'où pourraient provenir les meilleures offres pour Victor Osimhen, Boubakary Soumaré et Gabriel, dont les ventes cumulées pourraient théoriquement rapporter entre 100 et 150 M EUR aux Dogues.

Monaco cherche de son côté à dégraisser un effectif pléthorique. Kamil Glik, Jemerson et Djibril Sidibé font partie des candidats au départ, mais ils intéresseraient plutôt hors des frontières de la L1.

Saint-Etienne a déjà commencé son marché en France, en attirant l'attaquant d'Epinal (N2) Jean-Philippe Krasso. La situation des historiques Stéphane Ruffier et Loïc Perrin reste à éclaircir. Ailleurs, Angers serait proche d'un gros coup avec le gardien Paul Bernardoni (Bordeaux).

ah-cor-cb-fcc/bde