Foot guinéen: la Fédération attend les résultats d’une enquête sur une affaire d'agressions sexuelles présumées

En Guinée, c'est ce 20 mai 2024 que devraient être dévoilés les premiers résultats de l'enquête sur des agressions sexuelles présumées sur de jeunes footballeuses. C'est une information donnée à RFI par la Fédération guinéenne de football (Feguifoot). Ces enquêtes font suite aux révélations du journaliste français Romain Molina le mois dernier qui font état d'abus sexuels au sein d'une académie de la Feguifoot dans le cadre de «Championnes», un programme d'émancipation par le sport destiné aux jeunes filles, financé par la Fifa et l'Agence française de développement (AFD).

Tout commence en février 2023. Deux ans après le lancement des « Championnes » à l'académie de Nongo, en banlieue de Conakry, un lanceur d'alerte saisit anonymement la diplomatie française pour un cas d'agression sexuelle sur une jeune joueuse bénéficiaire du programme soutenu par la FIFA et par l'AFD.

La Feguifoot, accompagnée des services de police de l'Office de protection du genre, de l'enfance et des mœurs (Oprogem) ont immédiatement mené des enquêtes. Mais, selon la Fédération, les entretiens individuels avec les footballeuses et l'équipe d'encadrement n'ont finalement rien donné, pas même d'identifier la ou les victimes et agresseurs présumés.

Suite à ces sanctions provisoires, et d'après le journaliste guinéen Facely Konaté, le président de la commission d'éthique de la Fédération, Mohamed Diawara, a mis en place deux commissions ad hoc, l'une dédiée à l'instruction de l'affaire et une autre pour un éventuel jugement.


Lire la suite sur RFI