Foot - ESP - Malgré Suarez et Messi, Barcelone perd des points précieux

L'Equipe.fr

Le duo d'attaquants barcelonais, décisif sur les deux buts du Barça face au Celta Vigo (2-2), n'a pas permis au club catalan, avec Griezmann sur le banc, de prendre trois points d'avance sur le Real Madrid qui joue demain. Accroché par Séville (0-0) la semaine dernière et malgré sa victoire contre l'Athletic Bilbao (1-0) trois jours plus tard, le Barça avait laissé la place de leader de la Liga au Real Madrid, à la différence de buts particulière. De nouveau mis en difficulté, samedi en fin d'après-midi, sur le terrain du Celta Vigo (2-2), les Blaugranas reprennent la première place en attendant la rencontre entre les hommes de Zinédine Zidane et l'Espanyol Barcelone, dimanche (22 heures), mais avec un seul point d'avance. lire aussi Le film de Celta Vigo - Barça Les Catalans avaient pourtant mené à deux reprises grâce à leur duo Messi-Suarez, l'Argentin offrant les deux buts à l'Uruguayen (20e et 68e), le premier sur un coup franc subtil, alors que la défense de Vigo avait anticipé une frappe directe, le second à la suite d'une feinte géniale du numéro 9 barcelonais. Entretemps, et après avoir pourtant totalement maîtrisé la première période, les hommes de Quique Setién ont vu les coéquipiers de Denis Suarez égaliser une première fois sur un contre conclu par Smolov (50e) puis en toute fin de match sur un coup franc malin du capitaine Iago Aspas (88e). Sauvé par son poteau (24e), Ter Stegen a réalisé un double miracle face à Nolito (80e, 90+5e). 17 Avec deux nouvelles offrandes pour Luis Suarez, l'Argentin Lionel Messi, par ailleurs auteur de vingt-et-un buts cette saison en Liga, atteint un total de 17 passes décisives. Sale samedi pour Antoine Griezmann, de nouveau sur le banc barcelonais, dix jours après avoir été écarté du onze par Quique Setién contre Séville (0-0), au profit du jeune Ansu Fati, encore très intéressant. Entré à la 81e de jeu, en pointe, le champion du monde français n'a pas eu grand-chose à faire, subissant comme le reste de l'équipe, la pression exercée par le Celta Vigo dans les dernières minutes. Présent dans le mur du Barça, sur le coup franc égalisateur de Iago Aspas (87e), il saute et dégage un espace pour le buteur espagnol. Revenu défendre dans les arrêts de jeu face à Nolito qui a buté sur Ter Stegen, il n'était pas loin du CSC... Quique Setién ne veut pas entendre parler du prix d'Antoine Griezmann lire aussi Le classement de la Liga