Foot - EGY - Égypte : le club de Zamalek sous le coup de nouvelles sanctions après son absence lors du derby

L'Equipe.fr

La Fédération égyptienne a promis de prendre des mesures contre le club de Zamalek. Troisième du Championnat, le club ne s'est pas présenté lundi lors du match de la 4e journée face à son éternel rival, Al Ahly. Le derby bouillant, qui devait se dérouler lundi au Caire entre Zamalek (3e) et Al Ahly (1e) dans le cadre de la 4e journée de Championnat égyptien, n'a finalement pas eu lieu. Le troisième du classement n'est jamais arrivé et le premier l'a emporté (2-0) par forfait. Après s'être excusée auprès des supporters, la Fédération égyptienne (EFA) a indiqué mardi qu'elle souhaitait infliger des sanctions disciplinaires à Zamalek, dans un contexte particulièrement tendu. Dans un premier temps, le président de Zamalek Mortada Mansour avait en effet annoncé que son équipe boycotterait la rencontre, en réaction aux lourdes sanctions infligées au club par la Fédération égyptienne après les violents affrontements survenus après le match entre les deux équipes la semaine dernière lors de la Supercoupe d'Égypte (0-0, 4-3 aux t.a.b. pour Zamalek). Deux joueurs ne pourront rejouer d'ici à la fin de saison et le capitaine a, lui, écopé de huit matches de suspension. Finalement, Mortada Mansour, connu pour son fort tempérament, a changé d'avis et décidé d'envoyer une équipe de jeunes pour disputer la rencontre face à Al Ahly. Selon le club, le bus des joueurs aurait été coincé dans la circulation, ce qui aurait causé son retard. Une version que l'EFA réfute dans un communiqué. « Nous avons constaté qu'aucun obstacle n'empêchait le bus de l'équipe d'atteindre le site », a-t-elle déclaré mardi. Les sanctions que pourrait se voir infliger le club Zamalek n'auront pas d'incidence sur leur prochain match vendredi, face à l'Esperance de Tunis, en quarts de finale retour de la Ligue des champions de la CAF. L'Égypte veut Mohamed Salah pour les Jeux olympiques