Foot - Disparition - José Anigo se remémore des souvenirs avec Pape Diouf : «On a formé une sacrée team»

L'Equipe.fr

L'ancien entraîneur et directeur sportif de l'OM s'est ému du décès de l'ancien président de l'OM, ce mardi. Basile Boli se dit, lui, « très touché ». José Anigo (ancien entraîneur et directeur sportif de l'OM) : « Une journée de merde. Une bien mauvaise nouvelle. Je vais garder de Pape nos belles années (2005-2009), avec tout ce qu'on a pu faire. On a formé une sacrée team Pape Diouf- Julien Fournier-José Anigo. Cela ne s'est pas super bien fini, c'est ainsi, certains mariages se terminent comme ça. Je l'ai balayé depuis longtemps. Je garde tout le reste : le fait qu'il ait été un très bon président, celui qui a le mieux connu le foot à l'OM lors des vingt dernières années. Il y a eu l'épopée des minots (en 2006), les finales de Coupe perdues (l'UEFA en 2004, la Coupe de France en 2006 et en 2007). On a eu des crises de rire extraordinaires, même pendant les périodes les plus compliquées. Parce qu'on faisait avec des bouts de ficelle, et on a réussi de beaux trucs quand même. Des trucs qu'on n'apprend pas dans les écoles, il avait une telle expérience en négos, il me chambrait avec ça : ''Moi je sais vendre ou acheter, toi tu ne sais pas !'' Et il avait raison... On partait pour faire des joueurs en L2 ou en National, à la confiance, on se lançait dans des aventures bizarres, des Kaboré, des Valbuena, des Gragnic, des Mandanda, des Taiwo. Il disait toujours oui, en très peu de temps, si tu lui expliquais bien les qualités du joueur, il validait. Il m'a envoyé un message touchant quand mon fils Adrien est décédé (en septembre 2013). » Disparition : victime du coronavirus, Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, est mort à l'âge de 68 ans Basile Boli(ancien défenseur de l'OM, en larmes) : « Je n'arrive même pas à parler. Ce n'est pas un ami, c'était un grand frère pour moi. Tous mes enfants, mon père et ma mère le connaissaient, l'aimaient. Je suis très touché, je n'ai pas les mots. »