Foot: une Coupe pan-arabe au Qatar pour préparer le Mondial 2022

La Fédération internationale de football (FIFA) a apporté son soutien à le tenue d’une coupe panarabe des nations en du 1er au 18 décembre 2021 au Qatar. Cette compétition, qui rassemblera des équipes nationales d’Afrique et d’Asie, servira de test pour l'émirat à un an de la Coupe du monde 2022.

La Fédération internationale de football (FIFA) n’a pas surpris en désignant l’Australie et la Nouvelle-Zélande comme organisatrices de la Coupe du monde féminine 2023. En revanche, le gouvernement (Conseil) de la FIFA a davantage piqué la curiosité en annonçant son soutien à la volonté du Qatar d’organiser un « tournoi pan-arabe ».

Cette compétition rassemblera des équipes nationales masculines de pays arabes de deux confédérations différentes – Afrique et Asie – et ce en-dehors des fenêtres FIFA réservées aux compétitions internationales. Les sélections invitées, qui seront composées de joueurs locaux, se retrouveront en effet du 1er au 18 décembre 2021 au Qatar. Soit, potentiellement, quelques semaines seulement avant le Championnat d’Afrique des nations 2022 prévu en Algérie.

Un test en vue de la Coupe du monde 2022

La décision de la FIFA n’est évidemment pas totalement désintéressée. Cette Coupe des nations arabes 2021 se déroulera un an avant la prochaine Coupe du monde (21 novembre au 18 décembre 2022). Avec la suppression de la Coupe des Confédérations, qui a fait office entre 2001 et 2017 de minitest pour les pays hôtes, le Qatar se retrouvait sans réelle possibilité de jauger ses capacités organisationnelles et ses infrastructures. Pour l’heure, deux des huit stades censés accueillir des rencontres du Mondial 2022 ont abrité des événements majeurs. Car la crise du coronavirus a quelque peu ralenti les préparatifs en vue de la phase finale.

Reste à savoir combien de pays, parmi les 22 affiliées à l’Union des associations de football arabe, accepteront de participer à ce « tournoi pan-arabe ». Le Qatar traverse un conflit aigu depuis 2017 avec l’Arabie saoudite, le Bahreïn, l’Égypte et les Émirats arabes unis. « La création de ce tournoi pan-arabe conforte notre engagement de longue date, que la Coupe du monde 2022 de la FIFA soit une compétition qui bénéficiera à tout le monde arabe, qui montrera la beauté de la région et l’immense passion qui y existe pour le football », a déclaré le secrétaire général du Comité d’organisation du Mondial 2022, Hassan Al Thawadi.