Foot - C1 - City - Pep Guardiola (Manchester City) : « Tout peut arriver sur un match »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'entraîneur de Manchester City Pep Guardiola a refusé ce vendredi le statut de favori pour son quart de finale de la Ligue des champions contre l'OL, prévu samedi (21 heures). Pep Guardiola (entraîneur de Manchester City) : « Aujourd'hui commence une compétition différente, qui se joue sur un match sec. [...] Quand on joue la première manche, on a toujours un oeil sur la seconde. Désormais, il n'y a pas de deuxième chance. C'est "in" ou "out". L'approche change complètement. Nous devons rester concentrés sur nous-mêmes. C'est le moment d'être nous-mêmes. » Guardiola : « Chaque année, c'est la même question. La pression est toujours là. Nous essayons de faire de notre mieux, comme les autres équipes. Nous sommes préparés, mais il y a un adversaire en face. [...] Chaque année, le club grandit. Pas dans les résultats, mais du côté de l'organisation. [...] C'est important d'avoir battu le roi de la compétition (le Real, en huitièmes). Mais, sur un match, tout peut arriver. On l'a vu dans les deux premiers quarts. Nous ne sommes pas les favoris (du tournoi). » Aymeric Laporte, défenseur de Manchester City « C'est toujours spécial de jouer contre une équipe de son pays natal. Je suis impatient. Je me souviens de mon but en 2018 (2-2 à Lyon, en phase de poules). J'espère en remettre un, si je joue » Aymeric Laporte (défenseur de Manchester City) : « Je pense que l'équipe est prête. Nous voulons être concentrés sur cette compétition. J'espère qu'on pourra les battre et aller loin. » Guardiola : « On les connaît bien, c'est une équipe très agressive, très rapide, avec de la qualité chez les latéraux. C'est une "top team". [...] Il y aura des moments dans lesquels on va souffrir, d'autres qu'on va maîtriser... Dans ce genre de rencontres, le mental et l'état d'esprit mènent tout le reste. Je pense que les joueurs sont prêts pour ça. » Laporte : « C'est toujours spécial de jouer contre une équipe de son pays natal. Je suis impatient. Je me souviens de mon but en 2018 (2-2 à Lyon, en phase de groupes). J'espère en remettre un, si je joue. »