Foot - C1 - City-OL - Manchester City - OL : le choix de l'arbitre néerlandais Danny Makkelie fait débat

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un Néerlandais, M. Makkelie, arbitrera le quart de finale de Ligue des champions entre Manchester City et Lyon, ce samedi. Un match qui peut envoyer l'Ajax en phase de groupes. Dixièmes à l'indice UEFA, les Pays-Bas qualifieront directement leur champion pour la phase de groupes de la Ligue des champions si le vainqueur de l'épreuve est déjà qualifié via son Championnat national. L'Ajax Amsterdam est donc dans la salle d'attente : le club néerlandais disputera la phase de groupes en cas d'élimination de Lyon, le seul quart-finaliste qui ne soit pas qualifié pour la prochaine C1. Dick Jol, ancien arbitre néerlandais « Vu les intérêts des Pays-Bas, l'UEFA n'aurait jamais dû mettre Danny Makkelie dans cette situation » Si les Pays-Bas espèrent une bonne nouvelle venue de Lisbonne, samedi soir (21 heures), ils débattent de l'opportunité, quand même, d'avoir désigné Danny Makkelie, un arbitre néerlandais, pour arbitrer la rencontre. Dick Jol (64 ans), l'ancien arbitre néerlandais, a qualifié ce choix de « malavisé et incroyablement stupide », soulignant : « Vu les intérêts des Pays-Bas, l'UEFA n'aurait jamais dû mettre Danny Makkelie dans cette situation. Je n'ai aucun doute sur son honnêteté, mais la France risque d'en faire beaucoup sur cette affaire, et de demander un changement d'arbitre. » Les Pays-Bas n'ont jamais oublié que, quelques jours avant la finale de la Ligue des champions 1994 entre l'AC Milan et Barcelone, M. Blankenstein avait été écarté (remplacé par M. Don, Anglais), pour une raison officiellement inconnue, mais qui tenait sans doute à la présence de Johan Cruyff sur le banc de Barcelone. « L'UEFA devrait changer et offrir à Danny une belle demi-finale », insiste-t-il. Mais, en fait, la France n'en fera pas des tonnes. Parce qu'elle n'a pas de raison de se méfier de M. Makkelie, qui était au VAR en finale de la Coupe du monde 2018, et avait choisi d'accorder un penalty discutable aux Bleus face à la Croatie (4-2). Ensuite parce que l'OL, contacté jeudi, a fait savoir qu'il ne commenterait pas cette nomination. Enfin, parce que le schéma n'est pas si loin du quart de finale de Ligue Europa Manchester United-Copenhague (1-0 a.p.), arbitré par M. Turpin, lundi soir, et qui a été l'un des matches ayant permis au Stade Rennais de se qualifier directement pour la phase de groupes de Ligue des champions.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles