Foot - Bleus - Le baromètre des Bleus : Olivier Giroud ressuscité, Raphaël Varane dépassé

L'Equipe.fr
1 / 2

Foot - Bleus - Le baromètre des Bleus : Olivier Giroud ressuscité, Raphaël Varane dépassé

À moins de quatre mois du début de l'Euro (12 juin-12 juillet), tour d'horizon de l'état de forme de la majorité des joueurs postulant à une place dans le groupe de Didier Deschamps. Il n'avait plus été titulaire en Premier League depuis le 30 novembre et une défaite concédée contre West Ham (0-1). Bloqué par Chelsea cet hiver alors qu'il était plutôt parti pour changer d'air, Olivier Giroud a confirmé, samedi contre Tottenham (2-1), qu'il ne fallait pas l'enterrer trop tôt. L'international français a profité de son retour dans le onze pour marquer son premier but de la saison en Championnat avant d'être à l'origine du second but des Blues inscrit par Alonso. Désigné homme du match, il a été salué par son entraîneur Frank Lampard : « Avec lui, vous êtes certain d'avoir de la qualité ». De quoi retrouver du crédit alors qu'il n'est apparu qu'à huit reprises en Premier League cette saison ? L'intéressé n'a pas caché l'enjeu de sa fin de saison : « Jouer au maximum pour pouvoir être prêt pour l'Euro ». En face, Hugo Lloris, qui a obtenu la meilleure note des Spurs dans les journaux anglais, comme mercredi dernier face au RB Leipzig (0-1) en huitièmes de finale aller de Ligue des champions, mais sans briller autant tout de même que face aux Allemands. Le bijou de Martial en vidéo Anthony Martial, lui, peut aspirer à retrouver les Bleus s'il surfe sur sa forme actuelle. Avec Manchester United, vainqueur de Watford (3-0) dimanche, il a signé un joli numéro sur le deuxième but, peu avant l'heure de jeu. Lancé en profondeur, il a d'abord buté sur Foster. Mais après avoir repris le ballon sur le côté gauche de la surface et voyant l'idée d'une solution en retrait se refermer, il est revenu sur lui-même sous le nez de Capoue pour tromper le gardien adverse d'un ballon piqué. Jamais convoqués par Didier Deschamps, Christopher Nkunku et Dan-Axel Zagadou, eux, partent de plus loin, forcément. Difficile de croire, cependant, que leur prestation ait pu échapper au staff des Bleus. Le premier est entré dans l'histoire de la Bundesliga en délivrant quatre passes décisives en moins d'une demi-heure lors du large succès de Leipzig contre Schalke 04 (5-0). Le second a validé la bonne impression laissée mardi soir contre le PSG (2-1) en Ligue des champions : il a inscrit, de la tête, son premier but de la saison lors du succès de Dortmund sur la pelouse du Werder Brême (2-0). Les notes de Lille - Toulouse : Rémy achève le TFC En France, Loïc Rémy, plus appelé chez les Bleus depuis 2014, a retrouvé de l'allant avec le LOSC, avec un doublé samedi contre Toulouse (3-0) et une passe décisive sur le premier but signée Jonathan Ikoné. Avec Lyon, vendredi à Metz (2-0), Léo Dubois s'était montré plutôt précieux dans son couloir droit. En Espagne, Nabil Fekir s'est illustré sur penalty contre Majorque vendredi, avec le Betis Séville (3-3), son septième but cette saison. AntoineGriezmann, lui, est resté muet lors du large succès obtenu par le FC Barcelone contre Eibar (5-0). Remplacé à la 72e minute par Martin Braithwaite, l'international français n'a pas ménagé ses efforts mais à l'image d'un manqué juste avant le troisième des quatre buts inscrits par Lionel Messi, il n'a pas été en réussite. Deux autres internationaux français ont pris part à cette victoire : Clément Lenglet, aligné d'entrée et très solide, mais aussi Samuel Umtiti qui a remplacé Piqué lors des vingt dernières minutes (68e)... sans aucune intervention majeure à effectuer. En Italie, Blaise Matuidi a également fait le job contre la SPAL (2-1). L'ancien Parisien était aligné à gauche du milieu à trois de la Juve. Il a récolté un avertissement juste avant son remplacement par Bernadeschi (78e) alors qu'Adrien Rabiot était entré en jeu cinq minutes auparavant à la place de Ramsey (73e). Bilan ? Le milieu de terrain n'est pas sorti du lot mais sa rentrée a coïncidé avec un temps fort de la Juve qui aurait pu alourdir le score par l'intermédiaire de Ronaldo (86e). En Angleterre, Aymeric Laporte a demandé à sortir lors du succès de Manchester City contre Leicester (1-0). Remplacé à la 58e, le défenseur n'a pas encore 90 minutes dans les jambes après sa grave blessure à un genou qui l'a tenu éloigné des terrains pendant cinq mois. Mais son état ne semble pas préoccuper son entraîneur Pep Guardiola dans l'optique de la confrontation contre le Real, mercredi, en Ligue des champions.« Oui, il pourra jouer 90 minutes », a assuré le technicien alors que Benjamin Mendy, lui, a disputé l'intégralité de cette rencontre. Aligné au côté de Sergio Ramos, Raphaël Varane a, de son côté, vécu une soirée difficile lors du déplacement du Real à Levante (0-1) samedi : l'ancien Lensois est fautif sur l'unique but inscrit par Morales, il couvre le hors-jeu au départ de l'action. Sans surprise, Alphonse Areola est, lui, resté sur le banc. Autre joueur à ne pas avoir marqué des points : Tanguy Ndombele, remplacé à l'heure de jeu par José Mourinho contre les Blues. En Allemagne, Corentin Tolisso a été titularisé pour la première fois depuis le 23 novembre dans le milieu du Bayern Munich contre Paderborn (3-2), vendredi. Pour un match assez poussif. De retour dans le onze pour la première fois depuis son opération de la cheville droite, Lucas Hernandez, titulaire dans la défense à trois des Bavarois, a été percutant dans les duels mais a manqué de précision dans ses relances. Benjamin Pavard était suspendu et Kingsley Coman est apparu après l'heure de jeu, remplaçant Odriozola. Les notes d'OM-Nantes : Gonzalez et Mandanda ont flanché En Ligue 1, Steve Mandanda, une fois n'est pas coutume, n'a pas aidé son équipe contre Nantes (1-3, samedi), fautif notamment sur le troisième but nantais. De la même façon, Dimitri Payet n'a pas brillé et Wissam Ben Yeder n'a pas été décisif, cette fois, à Dijon, avec Monaco (1-1).