Foot - Arbitrage - Arbitrage : la vidéo garde une bonne image dans l'opinion malgré les couacs

L'Equipe.fr
En dépit des incidents et de leur crainte de coupures dans le jeu trop fréquentes, les Français sont toujours massivement favorables à l'arbitrage vidéo, selon un sondage publié dimanche.

En dépit des incidents et de leur crainte de coupures dans le jeu trop fréquentes, les Français sont toujours massivement favorables à l'arbitrage vidéo, selon un sondage publié dimanche. Malgré les couacs, les Français restent massivement favorables à l'arbitrage vidéo. Selon un sondage Odoxa - RTL - Groupama publié dimanche*, 86% d'entre eux et 92% des amateurs de football restent favorables à l'arbitrage vidéo (goal-line technologie et VAR). La proportion est à peine moindre (88%) parmi les amateurs de football qui ont eu connaissance des incidents liés aux deux procédés (le sondage a été réalisé juste avant la suspension de la société GoalControl par la LFP, jeudi 11 janvier). En dépit de ce soutien à l'assitance vidéo, les sondés peuvent aussi s'inquiéter des conditions de sa mise en oeuvre.«Les Français dissocient le principe et l'application» Un Français sur deux (47%) et deux tiers des amateurs de football (65%) s'inquiètent en effet de la fréquence et de la durée des coupures dans le jeu occasionnées par la consultation des images. «Les Français et les amateurs de football dissocient donc le principe et l'application, analyse Odoxa. Ils reocnnaissent encore des failles et des risques de coupures mais considèrent que l'assistance vidéo est inéluctable dans le football, probablement parce qu'ils ne ccomprennent pas qu'un arbitre n'ait pas accès aux images dont eux-mêmes disposent devrant leur écran», conclut l'institut de sondage. * auprès d'un échantillon de 1004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles 379 amateurs de football