Foot - ALL - Comme Rivère (Nice), Rummenigge (Bayern) propose de reprendre la saison 2020-2021 en hiver

L'Equipe.fr

À l'image du président niçois, le président du conseil d'administration du Bayern pense qu'il faudrait démarrer la saison prochaine cet hiver. Et terminer celle en cours « au pire en septembre ». Dans un entretien accordé au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung, Karl-Heinz Rummenigge a dévoilé son plan pour reprendre la compétition en Bundesliga dans les prochaines semaines. Un plan qui ressemble beaucoup à celui que Jean-Pierre Rivère, le président niçois, avait exposé à L'Équipe. Jean-Pierre Rivère (Nice) : « Démarrer la saison prochaine en février » « Afin de ne pas fausser notre Championnat, il faut absolument aller au bout de cette saison, a expliqué le président du conseil d'administration du Bayern Munich. Mais il est aussi question de la survie de plusieurs de nos clubs et d'éviter un désastre économique sans précédent. C'est pourquoi j'estime qu'il serait judicieux de prolonger cet exercice 2019-2020 au pire jusqu'en septembre si cela n'est pas possible autrement. Résultat : le début de la saison prochaine pourrait avoir lieu au début de l'hiver et il faudrait alors décaler afin que les joueurs bénéficient de vacances et d'une préparation suffisamment longue. C'est un scénario tout à fait envisageable. » KHR a aussi émis quelques critiques à l'encontre d'Alexander Ceferin, le président de l'UEFA qui avait évoqué la semaine passée la fin juin comme date limite afin de finir la saison et notamment la Ligue des champions et la Ligue Europa. « Ce genre de déclaration ne peut qu´avoir une influence négative avec un sentiment d'incertitude sur le marché du football. » Rummenigge a par ailleurs confirmé que cette crise sanitaire liée au coronavirus allait conduire le Bayern à adopter une attitude plus discrète sur le marché des transferts. « Je pense que nous aurons dorénavant beaucoup plus de rationalité au niveau des transferts, a ajouté Rummenigge. Quant aux règles du fair-play financier, je suis intimement convaincu qu´elles vont devenir moins strictes et plus souples. » Le patron du plus prestigieux des clubs allemands s'est dit certain que cette crise n'allait en aucun cas déboucher sur une superligue européenne ces prochains temps. « Je suis sûr qu´il n'en sera pas concrètement question avant au moins une dizaine d´années, peu importe la durée et la gravité de cette crise. Estimer que cette superligue est pour bientôt est tout simplement absurde. »