Foodvisor, le Shazam de la nutrition français, séduit l’Amérique

de la Torre, Jean-Baptiste
L’application, créée en 2015, revendique deux millions d’utilisateurs / Foodvisor

Lancée en 2018, l’application française permet de connaître la valeur nutritive de son assiette en la prenant en photo. Après plusieurs levées de fonds, elle continue son développement, notamment aux États-Unis, où se trouvent 15% de ses utilisateurs.

Certains ont les yeux plus gros que le ventre... mais pas Foodvisor. Cette application, qui permet de déterminer la valeur nutritionnelle d’un plat simplement en le prenant en photo, poursuit sereinement son développement. Passée de 800.000 utilisateurs en 2018 à 1,8 million en 2019, la start-up française ambitionne de devenir l’application de nutrition numéro un dans le monde. Le marché américain, qui représente déjà 15% de ses utilisateurs, est sous le charme.

» LIRE AUSSI - Apple dévoile un iPhone 11 à prix réduit

» VOIR AUSSI - «Les Français ne font plus confiance à l’industrie agro-alimentaire», explique Julie Chapon, co-fondatrice de Yuka

«Les Français ne font plus confiance à l?industrie agro-alimentaire» - Regarder sur Figaro Live

En 2015, Charles Boes et Yann Giret, alors étudiants à Centrale Paris, prennent leur repas en photo. Non, ce ne sont pas des foodistas, ces influenceurs spécialistes de la photo de repas sur Instagram. Eux veulent trouver une vraie utilité à ce phénomène social. Ils utilisent leurs compétences en intelligence artificielle (IA) pour développer leur solution. Très vite, les deux amis sont rejoints par Gabriel Samain et Aurore Tran. Foodvisor est né.

En quatre ans, les fondateurs n’ont pas manqué d’appétit. Après avoir obtenu 100.000 euros de la Banque publique d’investissement (BPI) pour se lancer, ils sont acceptés dans la pépinière parisienne de Facebook, le Facebook Startup Garage. Puis, en 2019, grâce notamment au fonds d’investissement Kim Ventures, ils lèvent 1 million d’euros. L’histoire peut continuer, outre-Atlantique. Charles Boes affirme que l’Amérique a été un objectif dès le début. Tout a changé lorsque «Good Morning America», l’émission matinale la plus regardée des (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Facebook Dating: comment se distingue le service de rencontre de Facebook? 
iPhone 11 et iPhone 11 Pro: la première prise en main du Figaro
Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, tire sa révérence
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro