Food : le vrai/faux sur comment consommer responsable

·1 min de lecture

Non… mais ça aide ! « Manger bio, c’est minimiser ce qu’on ingère en mauvais produit, explique Fabien Manzoni, chef des Jardins sauvages, le restaurant gastronomique bio et locavore de La Grée des Landes à la Gacilly en Bretagne. La bonne nouvelle avec le bio, c’est que vous pouvez utiliser tout le potentiel des ingrédients, comme les épluchures des pommes de terre, du pané ou du fenouil, à faire frire et à dresser par-dessus un velouté. Et ça, c’est green ! ». On garde un oeil aussi sur tous les producteurs, non labellisés, qui s'inscrivent dans la démarche du respect du vivant, favorisent la biodiversité et réintègrent même la vie sauvage dans leurs exploitations.

Pas forcément. Si les fruits et légumes bio coûtent plus cher, ça s’explique, surtout s'ils sont made in France ! « Ils nécessitent des outils mécaniques plus coûteux ou une culture à la main, plus longue, donc plus de main d’œuvre », témoigne André Muckensturm, gérant de l’exploitation agricole EARL des Pommiers à Rottelsheim. Si vous n'avez pas la chance de faire vos courses en circuit court, directement chez le producteur - la solution la plus économique - , allez jeter un oeil au rayon bio de Lidl composé de 150 produits à petits prix. « Notre simplicité logistique nous permet de commander en grandes quantités et ainsi de faire des économies pour vendre à des prix attractifs », précise fièrement Michel Biero, directeur exécutif achats et marketing de Lidl France. Et globalement, 72% des produits Lidl sont français. (...)

Lire la suite sur le site de Voici

3 recettes faciles pour le petit déjeuner à la maison
DIY : Une recette maison pour agir sur vos rougeurs et boutons
Maskné : on a trouvé LE masque de protection qui limite les imperfections !
Cheveux : les conseils d'une experte sur ce qu'il faut faire (et ne pas faire) pendant le confinement
Confinement : 5 recettes faciles pour le midi