Que font Dourdan et Angers sur les fesses de Kim Kardashian?

Kim Kardashian et sa fille North West, mardi 5 juillet, à Paris. (Photo: MEGA via Getty Images)
Kim Kardashian et sa fille North West, mardi 5 juillet, à Paris. (Photo: MEGA via Getty Images)

Kim Kardashian et sa fille North West, mardi 5 juillet, à Paris. (Photo: MEGA via Getty Images)

MODE - Depuis plusieurs jours, le fessier de Kim Kardashian fait de nouveau parler de lui et ce n’est pas parce qu’il a été estimé à 21 millions de dollars. Non, s’il est encore sous les feux des projecteurs, c’est parce que les noms de plusieurs villages et villes françaises se sont retrouvées (littéralement) inscrites sur celui-ci. Explications.

Nous sommes le mardi 5 juillet, veille du défilé Balenciaga pour lequel elle a défilé dans une élégante robe noire moulante aux côtés de Dua Lipa et Nicole Kidman. La star de télé-réalité, qui est arrivée dans la journée à Paris, a décidé de faire un tour dans l’une des boutiques de l’enseigne de luxe de la capitale.

Kim Kardashian est accompagnée de sa fille, North West. Alors même que la plus jeune est parée d’un long parka, sa mère, elle, sort de son taxi vêtue d’un maillot de bain, une pièce enfilé comme un body sur une paire de collants.

(Photo: MEGA via Getty Images)
(Photo: MEGA via Getty Images)

(Photo: MEGA via Getty Images)

À l’avant, figurent les visages de ce qui semblent être les membres d’un groupe de rock, les dénommés Speedhunters. Et à l’arrière (sur la culotte), leurs dates de concert, parmi lesquelles quelques unes en France. Le 12 janvier? À Angers. Le 18 du même mois, c’est à Ciel, commune de Saône-et-Loire, qu’ils jouent. Le 22 avril, on les retrouve à Auray, dans le Morbihan, et le 25 mai en Corse, à L’île rousse.

(Photo: Marc Piasecki via Getty Images)
(Photo: Marc Piasecki via Getty Images)

(Photo: Marc Piasecki via Getty Images)

Il y a en a d’autres: Dourdan, Le Bas Chenully, Bellegarde... Le nom de Neipel, en Allemagne, est également cousu. Celui de plusieurs villes finlandaises, suisses, espagnoles et anglaises, aussi.

Alors oui, ces villes existent bel et bien. Mais voilà, le groupe, lui, pas du tout. D’après le quotidien britannique The Independent, il s’agirait en réalité des dates de naissance de certains des membres de l’équipe créative de Balenciaga, dont le nom est également inscrit au bas de la culotte. Le faux groupe a été inventé par l’actuel directeur artistique de la griffe, Demna Gvasalia, pour les besoins de la collection automne-hiver 2018.

Des sweats et des tee-shirts à leur effigie avaient aussi été présentés. Au même titre que des vêtements floqués du World Food Programme, un panel de tissus aux couleurs vives, voire criardes, ainsi que des coupes oscillant entre sur-dimension ou seconde peau. Et entre bon et mauvais goût, célèbre signature du styliste géorgien.

À voir également sur Le HuffPost: Le défilé “Le Papier” de Jacquemus sur les dunes de sel de Camargue

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles