Que font les arbres en hiver ?

·2 min de lecture

Nous sortons de l'hiver. Pour passer cette période, certains animaux optent pour l’hibernation ; mais qu’en est-il des arbres ? Neige, pluie, vent, températures froides : comme résistent-ils ?

Non, les arbres n’hibernent pas. Pourtant, en hiver, ils subissent plusieurs modifications. On entend souvent parler de la dégradation de la et de la perte des feuilles pour certains arbres, mais beaucoup d’autres processus se mettent en place durant la saison hivernale. Guillaume Charrier, chercheur en écophysiologie végétale au laboratoire PIAF (Physique et physiologie Intégratives de l’Arbre en environnement Fluctuant) de Inrae et de l'Université Clermont Auvergne, a répondu à toutes nos questions.

Sciences et Avenir Que font les arbres en hiver ?

Guillaume Charrier : Les conifères ont des feuilles persistantes, ils continuent donc à exercer la photosynthèse même en hiver. À l’inverse, les arbres à feuilles caduques les perdent. Tous les arbres mettent en place pleins de processus dynamiques au cours de la saison hivernale. Dès l’automne ils se plongent dans un état de dormance, qui consiste en une inhibition de leur croissance, leur permettant d’éviter de pousser et de fleurir pendant les gelées, afin de préserver leurs organes dit tendres (bourgeons, tiges, feuilles…) du froid.

"Dose de froid"

Qu’est-ce que l’état de dormance ?

Pour rentrer en état de dormance, l’arbre se fie à deux indicateurs, le raccourcissement des jours (moins d’exposition au Soleil) et la chute des températures. Les arbres sont constitués en partie de méristèmes (cellules capables de se diviser). Durant le processus de dormance, ces cellules vont être bloquées par un dépôt de glucides, appelés les calloses, empêchant leur croissance. Pour lever la dormance il faut que l’arbre reçoive une certaine dose de froid, pour permettre à certaines enzymes de grignoter les dépôts de calloses, afin de rouvrir les connexions entre les méristèmes.

Quels sont les autres processus hivernaux des arbres ?

En parallèle, l’arbre développe un mécanisme d’endurcissement en formant des écailles autour des futures feuilles et bourgeons, afin de les protéger du gel. Il met également en place un proc[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi