Le Fonds vert pour le climat approuve une dotation de 54 millions de dollars au Costa Rica

·1 min de lecture

Le Fonds vert pour le climat des Nations unies a approuvé mardi la dotation de 54 millions de dollars en fonds non remboursables au Costa Rica, l’un des pays les plus écologiques du monde, pour son action contre le changement climatique et pour la conservation sur la période 2014-2015. Le pays a inscrit le droit à un environnement sain pour tous dans sa Constitution dès 1949.

Après des années de déforestation, le Costa Rica a réussi à inverser la tendance à partir de 1980, et les forêts occupent aujourd’hui 52% de son territoire. Le pays, qui abrite aujourd’hui 27 parcs nationaux et 6% de la biodiversité mondiale, a choisi un développement durable basé sur l’écotourisme et non sur l’industrie.

Pour arriver à l’autonomie énergétique, en absence de pétrole et de charbon, le pays a su utiliser ses richesses naturelles : les vents puissants, les pluies abondantes, et ses 116 volcans qui permettent de produire 14% de l’électricité.

En 2007, le gouvernement s’était engagé à atteindre la neutralité carbone en 2021. En 2015, l’électricité des trois premiers mois était produite sans brûler un seul litre de combustible fossile. Aujourd’hui, l’électricité du pays provient quasiment en intégralité des énergies renouvelables.

Les fonds alloués par les Nations unies devront bénéficier directement à la population costaricaine, de 2021 à 2026, à travers notamment l’extension du programme de paiements pour services environnementaux aux populations autochtones mais aussi le renforcement de la lutte contre les incendies dans les communautés rurales.