En plus du "Fonds vert", 1,2 milliard d'euros de prêts aux élus, annonce Christophe Béchu

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu, annonce 1,2 milliard d'euros d'aide supplémentaire aux collectivités locales, sous forme de prêt, pour accélérer la transition écologique.

Végétaliser des parkings, planter des arbres dans les cours d'école ou remplacer les ampoules des lampadaires: les élus pourront faire appel à la caisse des dépôts et consignations (CDC) pour demander des prêts, sur cinq ans, indique M. Béchu au JDD.

Cette enveloppe de prêts se veut un dispositif complémentaire du "fonds vert" d'accélération de la transition écologique dans les territoires, annoncé en août par la Première ministre Elisabeth Borne et aujourd'hui doté de deux milliards d'euros.

" Avec en plus la possibilité d'emprunter à moindre coût, c'est l'amont et l'aval du fonds vert qui se complètent", souligne Christophe Béchu.

"Si je suis maire et que je veux planter des arbres, j’ai besoin de savoir où les planter, quelle essence choisir… Toutes les villes n’ont pas les moyens de répondre à ces questions", détaille-t-il.

L'argent débloqué par la Caisse des dépôts permettra de financer ce besoin d’expertise des communes, une demande des élus locaux, selon le ministre et le directeur de la banque publique, Éric Lombard.

L'objectif est d'inciter et d'aider les élus à accélérer les mesures et projets, en favorisant une décentralisation des financements. Et il y a urgence, car " le climat est un usurier: plus on attend, plus le taux d'intérêt climatique augmente et plus on aura besoin d'investissements encore plus élevés ", estime M. Béchu.

sb/jbo/spi