Fonds de solidarité, chômage partiel, report d’échéances fiscales… les aides pour les entreprises face au Covid-19

L’État a été contraint de mettre en place des aides pour soutenir et parfois sauver des entreprises en difficulté avec la crise sanitaire liée au Covid-19. Il y a d’abord le fonds de solidarité, un montant versé chaque mois aux entreprises les plus précaires. Il représente un montant total de 15 milliards d’euros et concernent 1,958 milliard d’entreprises. "Les secteurs les plus touchés sont l’hébergement et la restauration, compte tenu des fermetures successives et prolongées", explique Lucile Devillers, journaliste pour France Télévisions. Le report du paiement des cotisations salariales et patronales Vient ensuite le chômage partiel, à savoir la prise en charge partielle ou totale des salaires. "Si le temps de travail du salarié est réduit, l’employeur lui verse une indemnité en échange d’une allocation financée par l’État", analyse la journaliste. Il y a eu 466 000 demandes pour un coût de 22 milliards au total. Enfin, le report d’échéances fiscales permet de décaler le paiement des cotisations salariales et patronales pour les entreprises. Le commerce et l’industrie sont particulièrement concernés, avec un coût total de 3,340 milliards d’euros.