Le Fonds mondial cherche 18 milliards de dollars contre le sida, la tuberculose et le paludisme

La septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial a lieu du dimanche 18 au mardi 21 septembre à New-York. L’institution veut rassembler 18 milliards de dollars pour les trois prochaines années, qui seront dédiés au financement d'actions de santé dans des pays à revenus faibles ou moyens et où les populations sont les plus exposées au sida, à la tuberculose et au paludisme. Lors de la dernière conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, en 2019 en France,

La septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial a lieu du dimanche 18 au mardi 21 septembre à New-York. L’institution veut rassembler 18 milliards de dollars pour les trois prochaines années, qui seront dédiés au financement d'actions de santé dans des pays à revenus faibles ou moyens et où les populations sont les plus exposées au sida, à la tuberculose et au paludisme.

Lors de la dernière conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, en 2019 en France, 14 milliards de dollars ont été rassemblés, soit « le plus grand montant jamais soulevé par une organisation de santé au niveau mondial », selon Françoise Vanni. La directrice des relations extérieures et de la communication du Fonds mondial affirme que l’ensemble a été utilisé pour lutter « contre le sida, le paludisme, la tuberculose » et « les systèmes de santé dans les pays à revenus faibles et intermédiaires ».

« Des campagnes de prévention et d’information »

Dans les 120 pays où il est actif, le Fonds mondial finance actuellement « des campagnes de prévention et d’information », mais aussi avec un « soutien au personnel de santé et le personnel communautaire, qui joue un rôle essentiel », selon Françoise Vanni.

Au moins 18 milliards de dollars pour « 20 millions de vies »

Lire la suite sur RFI

VIDÉO - C'est quoi un TROD, test de dépistage rapide du VIH ?